Vue d'artiste d'une Ariane 64 au décollage. © ESA, D. Ducros
Sciences

Les vols inauguraux des lanceurs Ariane 6 et Vega C seront cette année

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , Arianespace , ArianeGroup

Très en retard sur les calendriers initiaux, les vols inauguraux de Vega C et Ariane 6 devraient avoir lieu cette année. S'il ne fait guère de doute que Vega C, le futur lanceur léger d'Arianespace, sera bien lancé début juillet, l'incertitude est de mise pour Ariane 6. Soyons optimistes, qu'Ariane 6 décolle fin 2022 ou dans les premières semaines de 2023, l'essentiel c'est qu'elle décolle !

Cela vous intéressera aussi

Si l'on se fie aux propos de Vivian Quenet, directeur général d'Arianespace et responsable des ventes pour la région Asie-Pacifique, rapportés par le site Internet SpaceNews, Arianespace prévoit « d'effectuer le vol inaugural des lanceurs Vega C et Ariane 6 respectivement "la première semaine de juillet" et "vers la fin de l'année" ». S'il ne fait guère de doute que Vega C sera effectivement lancé les premiers jours de juillet, en revanche l'incertitude est de mise concernant Ariane 6

Nous n'avons pas pu contacter Arianespace pour confirmer ce calendrier.

Le vol de Vega C sera, seulement, le deuxième lancement de l'année pour Arianespace, après celui d'Ariane 5 qui devrait décoller le 22 juin avec à son bord deux satellites de télécommunications. Le lancement de Vega C sera très suivi. Non seulement par les équipes d'Avio qui le développent mais aussi par celles d'Ariane 6 car son étage principal, le P120C équipera aussi les lanceurs de la famille Ariane 6. En effet, il équipera à la fois Ariane 6, dans ses versions Ariane 62 à deux boosters et Ariane 64 à quatre boosters.

Le P120C, l'étage principal de Vega C, est installé sur le pas de tir Vega. Cet étage équipera aussi les lanceurs de la famille Ariane 6. © ESA, M. Pedoussaut

Il faut savoir que cet étage, développé conjointement par ArianeGroup et Avio, est le plus gros propulseur à poudre monolithique en fibre de carbone au monde. Il a été testé avec succès à plusieurs reprises au Centre spatial guyanais, sur le Banc d'essais des accélérateurs à poudre (BEAP).

Essais combinés pour Ariane 6

Concernant la préparation d'Ariane 6, elle suit son cours. L'étage principal et l'étage supérieur du lanceur destinés aux essais combinés sur le pas de tir sont arrivés au Centre spatial guyanais en début d'année. Ce sera la première fois que le nouveau lanceur et son pas de tir seront testés ensemble. L'objectif de ces essais combinés est de tester l'ensemble des interfaces et les bonnes communications entre la fusée et les installations au sol.

Lors de ces essais, le moteur Vulcain 2.1 d'Ariane 6 sera testé à plusieurs reprises. Comme le souligne le Cnes, ces essais « consisteront en plusieurs allumages standard effectués à l'issue d'une vraie chronologie, dont un essai de longue durée, ou long firing test, reproduisant un vol complet avec une maquette lanceur restant au sol, durant lequel le moteur fonctionnera jusqu'à ce que les réservoirs soient vidés de tous leurs ergols ». 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !