Vue d'artiste du lanceur Vega C sur son pas de tir. © ESA, J. Huart
Sciences

Vega C : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :lanceur européen , Arianespace , autonomie de l'accès à l'espace

Vega C est un petit lanceur européen en cours de développement dont le vol inaugural est prévu en juillet 2022. Successeur de Vega, qui totalise 18 lancements réussis et deux échecs, Vega C gagne en performance par rapport à son prédécesseur et réduit les coûts de lancement. Avec une masse au décollage de 210 tonnes, la performance de Vega C est significativement augmentée par rapport aux 130 tonnes de Vega. Comme pour Vega, Vega C sera construit par l'entreprise italienne Avio pour le compte de l'Agence spatiale européenne. Arianespace commercialisera et exploitera le lanceur.

Pour ce qui est de sa capacité d'emport, Vega C fera beaucoup mieux que Vega, dont la mission de référence correspondait au lancement d'un satellite de 1.500 kg sur une orbite polaire à une altitude de 700 km et qui pouvait transporter des charges utiles d'une masse comprise entre 300 et 2.500 kg. Sans surprise, Vega C améliore ces performances avec une mission de référence d'environ 2.200 kg à placer sur cette orbite polaire. Pour sa capacité d'emport, Vega C pourra lancer jusqu'à 3,3 tonnes en orbite basse. 

Vega C sera utilisé pour lancer une variété de charges utiles, dont le Space Rider de l’Agence spatiale européenne. Ce véhicule est une sorte de mini navette spatiale inhabitée, réutilisable, qui s'appuie sur l'héritage laissé par l'IXV.

Architecture et organisation industrielle du lanceur Vega C. © ESA, J. Huart

Le conflit ukrainien menace les lanceurs Vega C

On notera que le conflit russo-ukrainien impacte Vega C, qui utilise l'étage supérieur Avum+ fourni par l'entreprise ukrainienne Loujmach. Cet étage est une évolution de l'Avum qu'utilise Vega. Si le conflit avec la Russie devait s'éterniser, ce qui semble être le cas, l'entreprise ukrainienne pourrait ne plus pouvoir les construire et les livrer.

Cela dit, les trois premiers vols de Vega C, tous prévus en 2022, pourront être réalisés car l'Agence spatiale européenne avait reçu trois étages Avum+ avant l'attaque de la Russie contre l'Ukraine.

Cette situation devrait accélérer le développement de Vega E, une version 100 % européenne de Vega, dont la mise en service est envisagée à l'horizon 2026. Contrairement à Vega et Vega C, qui disposent de 4 étages, Vega E utilisera trois étages. Avio, qui réalisera la petite fusée, remplacera le 3étage et l'étage AVUM+ par un seul étage à propulsion liquide équipé d'un moteur à propulsion au méthane.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Vega : premier vol de qualification  Revivez le lancement du premier vol de qualification du lanceur Vega (VV01), le 13/02/2012 depuis Kourou. © Esa 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !