La course à pied n’échappe pas au développement de la technologie et des objets connectés. Le coureur dispose désormais de nombreuses data pour décrypter ses performances. © sdecoret, Fotolia

Santé

Textiles connectés : gadget ou soutien du coureur ?

Question/RéponseClassé sous :Sport , montre connectée , accessoire connecté

Après la montre connectée et le GPS, désormais entrés dans la vie de nombreux coureurs à pied, la technologie poursuit sa percée dans l'univers du sport à travers les textiles connectés. Au service des sportifs, bien sûr. Et l'étape d'après ?

Depuis des décennies, le premier réflexe du coureur à pied en rentrant de son footing est de déposer son tee-shirt dans la machine à laver. Une bonne idée, certes, mais qui risque bientôt de devenir insuffisante. Dans les années à venir, voir un coureur brancher son tee-shirt pour le recharger pourrait en effet devenir quelque chose de courant. Particulièrement friands de « gadgets », les coureurs à pied vont très vite en effet être concernés par le développement des textiles connectés dont les principaux débouchés avaient plutôt été ciblés dans le domaine médical.

Des tee-shirts connectés à votre écoute

Après le cuissard cycliste apparu début 2016, des tee-shirts bourrés de capteurs sont sortis des laboratoires. De la très haute technologie au service du sportif. Grâce à ces capteurs mesurant seulement quelques microns, le tee-shirt collecte un maximum d'informations sur le sujet. Il y a bien sûr les grands classiques comme la vitesse, la distance, l'altitude et tout ce que les montres GPS fournissent déjà.

Les textiles connectés permettent quant à eux d'aller beaucoup plus loin. Un exemple : l'analyse de la sueur. Une fois la goutte de sueur récupérée par les capteurs incorporés au tee-shirt, les informations sont traitées par un algorithme hyper puissant capable d'envoyer 42.000 informations par minute. Elles sont immédiatement communiquées sur la montre du coureur par Bluetooth ou, bien évidemment, à son smartphone. Si la sueur révèle un manque d'hydratation par exemple, un signal d'alerte est lancé.

La montre d’un coureur est désormais capable de réceptionner les informations transmises par des capteurs intégrés dans un tee-shirt. © jdiuanci, Fotolia

Plus besoin non plus d'une ceinture pectorale pour donner le rythme cardiaque. Le vêtement en tissu connecté se chargera de transmettre les données. Les fabricants assurent même qu'il est capable d'interpréter le stress, la fatigue, des problèmes respiratoires, la contraction musculaire et d'en déduire l'éventuelle mauvaise exécution d'un mouvement, etc. Une véritable seconde peau connectée. Et aussi un outil susceptible de communiquer de précieuses informations à un entraîneur et même, pourquoi pas, de « dénoncer » en temps réel un membre d'une équipe hors forme ou physiquement fatigué.

Vers l’Homme augmenté

Toute cette débauche d'électronique et de nanotechnologie soulève tout de même une certaine réflexion. Alors que les notions de bien-être sont au cœur de la communication de nombreux acteurs du secteur sportif avec une mise en avant de ses sensations, dans le même temps, des sociétés et des start-up développent un matériel poussant le coureur à se reposer entièrement sur de la technologie.

Pas besoin d'avoir une imagination débordante pour penser que ces capteurs et cette haute technologie seront un jour directement implantés dans l'organisme du coureur. L'homme qui valait trois milliards sera peut-être bientôt sur une ligne de départ...

Cela vous intéressera aussi