Prendre l’avion lorsque l’on souffre d’une otite est extrêmement douloureux. Et cela peut provoquer une déchirure du tympan. © kritchanut, Fotolia

Santé

Otite : pourquoi faut-il éviter l’avion ?

Question/RéponseClassé sous :Divers , otite , avion

L'otite est relativement courante, chez l'enfant comme chez l'adulte. Elle est généralement douloureuse. Et d'autant plus lorsque l'on prend l'avion. Elle peut alors même causer des dommages à nos tympans.

Si vous avez déjà pris l'avion, vous l'avez peut-être ressenti. Vos oreilles ont la désagréable tendance à se boucher. Que ce soit au moment du décollage ou à celui de l'atterrissage. Parce que ce sont les moments où la pression dans la cabine va subir des variations parfois difficiles à supporter pour nos oreilles. On conseille alors de mâcher un chewing-gum, de boire, de sucer un bonbon ou encore, de bâiller à répétition, et pour les plus jeunes d'entre nous, de téter un biberon. Et ça fonctionne généralement.

La trompe d’Eustache, ce conduit dont le rôle est de ventiler l'oreille, est normalement fermée. Elle relie l'oreille moyenne - et le tympan - à l'arrière de la gorge et du nez. Et cette trompe d'Eustache s'ouvre un bref instant à chaque fois que l'on déglutit ou que l'on bâille. Sa fonction équipressive peut alors s'exercer pleinement. La pression des deux côtés du tympan est égalisée. De quoi éviter en principe, la survenue de douleurs, lorsque la pression dans la cabine de l'avion varie, au décollage et à l'atterrissage.

Lorsqu’une douleur dans les oreilles survient suite à un voyage en avion, on parle d’otite barotraumatique. Pour l’éviter, il est conseillé de bâiller. Mais la préexistence d’une difficulté ORL peut entraîner des complications. Et dans ce cas, les bâillements ne suffissent généralement pas à rétablir l’équilibre de pression. © PR Image Factory, Fotolia

Des protections pour soulager les oreilles

Mais lorsque l'on souffre d'une otite ou même d'un rhume, nos oreilles sont obstruées. Et plus rien ne se passe comme prévu par la nature. Le fonctionnement de la trompe d'Eustache est perturbé. Elle se bouche et l'air ne peut plus circuler normalement. Lors de la dépressurisation par exemple, le tympan est comme aspiré vers l'intérieur de l'oreille. C'est là qu'apparaissent de vives douleurs, une sensation d'oreille comme remplie de liquide, des bourdonnements, etc. Les risques de perforation du tympan sont réels.

Sachez qu'il existe des protections auditives spécial avion qui permettent de soulager les tympans de ces variations de pression. Elles se présentent comme des bouchons d'oreille en silicone équipés d'un filtre en céramique. Objectif : permettre un échange progressif de l'air et éviter le choc dû à des différences de pression trop brutales.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi