Le changement de pression lors du passage d’un tunnel entraîne la sensation d’oreille bouchée. © Sondem, Fotolia

Santé

Transports : comment éviter que les oreilles se bouchent ?

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , oreille interne , différence de pression

Au passage du train dans un tunnel, au décollage et à l'atterrissage d'un avion, en voiture sur une route de montagne ou lors d'une plongée sous-marine, les oreilles se bouchent en raison du changement de pression.

Normalement, la trompe d'Eustache, qui relie l’oreille à la gorge et au nez, permet d'équilibrer la pression entre le canal auditif externe et l'oreille moyenne. Mais lorsque le changement de pression est trop rapide, le tympan, la fine membrane qui sépare les deux cavités, se rétracte et entraîne la sensation d'oreille bouchée. Cette sensation disparaît lorsque la trompe d'Eustache s'ouvre et laisse passer l'air dans l'oreille moyenne.

Il est possible d'accélérer l'équilibrage de pression par une manœuvre de vasalva, qui consiste à souffler tout en se pinçant le nez et en gardant la bouche fermée. Cette manœuvre force l'air des voies respiratoires à passer par la trompe d'Eustache. On peut de la même façon bâiller ou déglutir, ce qui active les muscles du pharynx. Attention toutefois à ne pas souffler trop fort car le tympan est très fragile et peut se déchirer.

Lorsque le changement de pression est trop rapide, le tympan se rétracte et entraîne la sensation d’oreille bouchée. © Didier Descouens

Éviter les otites

Quand le rééquilibrage est impossible (par exemple en cas d'infection des voies aériennes respiratoires), les parois de la trompe d'Eustache se collabent et empêchent l'air de passer. Des lésions apparaissent alors dans l'oreille moyenne et peuvent entraîner une otite très douloureuse. Ce phénomène toucherait 22 % des enfants lors de la descente en avion. Et si votre enfant a tendance à être sensible des oreilles, il est conseillé de le réveiller avant le passage d'un tunnel. Lorsqu'on est éveillé, il se produit une déglutition automatique par minute, contre une fois toutes les cinq minutes quand on dort. De la même manière, mâcher un chewing-gum ou sucer un bonbon favorise la production de salive et donc la déglutition. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi