Cela vous intéressera aussi

À partir de 5 à 6 mois, il est recommandé de donner à votre bébé du lait deuxième âge, aussi appelé « lait de suite ». Mais, comme le reconnaît Alain Bocquet, pédiatre, « Les parents sont perdus parmi les dizaines de références de laits infantiles ». Comment s'y retrouver ?

Le lait deuxième âge accompagne bébé au cours de la diversification alimentaire. Le choix s'effectue en fonction des troubles ou des maladies qui pourraient affecter votre enfant.

Les trois grandes catégories de laits deuxième âge

  • Les laits standard, « destinés aux enfants sans problème particulier », précise le Dr Bocquet, également responsable du groupe « Nutrition » au sein de l'Association française de pédiatrie ambulatoireambulatoire (Afpa).
  • Les laits contre les troubles fonctionnels. Ils sont proposés pour agir spécifiquement contre la constipationconstipation, les régurgitations ou les coliquescoliques, selon le terrain de l'enfant. Sachez par exemple, qu'il existe même des laits satiété pour les gloutonsgloutons...
  • Il y a enfin des laits spécifiquement développés pour certains enfants malades, allergiques ou à risque d'allergiesallergies. Ou pour ceux qui souffriraient d'affections telles qu'un refluxreflux gastro-oesophagien (RGO) ou une diarrhée.

Différence de prix : les améliorations par rapport au lait standard

En tout état de cause, lisez scrupuleusement les étiquettes. « De nombreuses améliorations ont été apportées ces dernières années aux laits standard », explique Alain Bocquet. Il cite ainsi la réduction de leur teneur en protéinesprotéines, leur enrichissement en gras acides gras polyinsaturésacides gras polyinsaturés à longue chaîne (AGPILC) - oméga 3oméga 3 et 6 notamment - et en nucléotidesnucléotides. Les prébiotiquesprébiotiques et les probiotiquesprobiotiques agissent sur la flore intestinaleflore intestinale.

Comme le précise le Dr Bocquet, « certains produits vont proposer toutes ces améliorations, alors que d'autres n'en auront que quelques-unes... voire aucune. C'est bien souvent ce qui explique les différences de prix ». D'une manière générale d'ailleurs, « le facteur prix constitue un élément déterminant dans le choix ».