Santé

Mélamine dans le lait : à quand une véritable sécurité sanitaire mondiale ?

ActualitéClassé sous :médecine , lait contaminé , mélaminé

Un vent de panique s'étend dangereusement dans le monde sur fond de lait frelaté, bien au-delà des frontières chinoises. Avec 53.000 enfants contaminés dont 104 dans un état grave et 4 morts à ce jour, ce n'est pas surprenant...

C'est d'abord du lait en poudre qui a été mis en cause mais le lait liquide de plusieurs marques a depuis été déclaré contaminé, ainsi que différents produits laitiers. Les autorités chinoises ont semble-t-il pris le problème très au sérieux. © Adam Chamness / Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

Cette affaire, une de plus, doit inciter à la vigilance vis-à-vis des produits importés de pays émergents. Inutile pour autant de s'affoler. L'affaire du lait contaminé à la mélamine est révélatrice du flottement qui prévaut trop souvent dans ces pays en matière de législation sanitaire. Toxique, utilisée pour fabriquer des matières plastiques, la mélamine n'aurait jamais dû se retrouver dans un aliment pour nourrissons. Elle altère en effet la fonction rénale...

Ce mélange potentiellement mortel a été réalisé pour élever - aussi fictivement qu'artificiellement - le taux apparent de protéines dans le lait... La ficelle est peut-être trop grosse pour des pays comme la France où existent des mécanismes de contrôle complexes... mais qui ne sont pas pratiqués systématiquement sur les produits d'importation. Dans un pays comme la Chine en revanche, la supercherie n'a pas été éventée. Et pour cause, « la législation en matière de sécurité sanitaire est souvent incomplète ou dépassée et ne correspond plus aux exigences internationales » rappelle à juste titre l'OMS. Les laboratoires de contrôle manquent de matériel et de fournitures, et la responsabilité des contrôles est souvent répartie entre plusieurs institutions.

La faille est potentiellement explosive, à l'heure de la mondialisation et de l'ouverture des marchés... D'ailleurs les exemples ne manquent pas : miel contaminé au chloramphénicol, trafic de faux antipaludéens, génériques contenant un produit actif douteux, héparine à la chondroïtine persulfatée, fauteuils allergisants... La vigilance s'impose quant à la composition des produits consommés, particulièrement s'il s'agit d'un médicament.

Regardez toujours les étiquettes, le lieu de fabrication, la date de péremption et surtout la liste exacte des composants. Au moindre doute, n'hésitez pas à vous renseigner. Pour éviter de mauvaises surprises, privilégiez les produits de santé fabriqués en France. Un grand fabricant indien de génériques, dont plusieurs produits ont fait l'objet de retraits massifs pour non-conformité, en est réduit aux Etats-Unis à louer les conseils d'un consultant de choc, en l'occurrence l'ancien maire républicain de New York Rudolf Giuliani...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi