Santé

Des particules de fer retrouvées dans une boîte de lait pour bébé

ActualitéClassé sous :médecine , Lait Guigoz , Guigoz

Après que des particules de fer ont été retrouvées dans une boîte de lait 1er âge Guigoz, la société incriminée, Nestlé, a fait procéder au retrait du lot dans les supermarchés. Reste-t-il des risques ?

Des particules de fer ont été retrouvées dans une boîte de lait 1er âge. © Phovoir

Des éclats de fer dans un lait infantile en poudre ? C'est la découverte pour le moins inquiétante qu'a faite en début de semaine dernière un habitant de Montech (Tarn-et-Garonne) au moment de préparer le biberon de son enfant. Le produit concerné est le lait 1er âge Guigoz classique non épaissi (n° de lot 116-50-80-622), de la société du Groupe Nestlé France. Le cas serait unique et l'enfant se porte bien. « Nestlé a initié ce mercredi un retrait de lot national », a confirmé la DGCCRF.

L'affaire est relayée cette semaine par nos confrères de la Dépêche du Midi. Les parents qui avaient acheté le lait en question au supermarché voisin (appartenant au groupement Intermarché) ont aussitôt alerté le revendeur mais aussi le fabricant, Nestlé France.

L'Agence régionale de santé (ARS) de Midi-Pyrénées explique que les analyses effectuées par Nestlé ont « confirmé la présence de poussières de soudure dans certaines boîtes, à des doses très inférieures au seuil à partir duquel un risque pour la santé est avéré ». Ces particules pourraient provenir de l'emballage. L'ARS précise par ailleurs que le « bébé se porte très bien et qu'aucun autre cas n'a été rapporté ».

Nestlé a fait retirer le lot incriminé de lait 1er âge Guigoz. © Guigoz

Le lot de lait 1er âge Guigoz encore disponible

Dès que les résultats d'analyses ont été connus (mardi 11 octobre), Intermarché a mis en œuvre le retrait du produit de tous ses magasins. En revanche, mercredi 12 octobre en milieu d'après-midi, le produit restait semble-t-il disponible dans d'autres supermarchés, mais également dans les pharmacies. « Nous n'avons reçu aucune alerte de rappel de lot du fabricant » nous ont confirmé deux pharmaciens de la région nantaise. Dans les deux cas, ces professionnels de santé, informés par leurs clients, ont retiré le produit en question « par mesure de précaution ». Et après être allé « rechercher sur Internet le numéro du lot », nous a confirmé l'un d'eux.

Maintes fois contactée, Nestlé France n'a pour l'heure pas répondu à nos demandes. L'affaire est également entre les mains de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). « Il s'agit d'un retrait et non d'un rappel de lots », nous a précisé mercredi soir un porte-parole de la DGCCRF. « En l'état actuel des choses, il n'y a pas de risque avéré pour la santé. Les parents qui ont donc acheté le produit en question doivent le rapporter au revendeur ». Et appeler le médecin, au moindre doute concernant la santé de leur enfant.

Cela vous intéressera aussi