Santé

Un sel unique, ramassé à flanc de montagne

Diaporama - Les sels du monde, une infinie diversité de goûts et de couleurs
PhotoClassé sous :Santé , Mine de sel , saliculture
Un sel unique, ramassé à flanc de montagne
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Établies à flanc de montagne, à quelque 3.300 mètres d’altitude, les salines de Maras (Pérou) sont exploitées depuis l’époque Inca. Elles sont morcelées en environ 3.000 petits bassins. Elles offrent une vue imprenable sur la Vallée sacrée. Et elles sont toujours exploitées par des familles — aujourd’hui réunies en coopérative — qui les ont reçues en héritage. Mais, depuis l’arrivée de la production industrielle de sel de mer, celles-ci ne peuvent plus vivre uniquement de la vente de ce sel.

Le sel de Maras n’est ni un sel de terre ni un sel de mer. C’est un sel de rivière. Car ce sont des eaux souterraines qui déposent le sel dans les bassins, le soleil faisant ensuite évaporer ces eaux. En un mois, l’épaisseur de sel atteint environ 10 centimètres. Il est alors placé dans des sacs. © Diego Delso, Wikipedia, CC by 4.0