Santé

1784 : Lavoisier et la respiration

Dossier - Les plus grandes découvertes en médecine
DossierClassé sous :médecine , histoire de la médecine , ADN

De la trépanation au génome humain, l'histoire de la médecine regorge d'idées et de découvertes importantes. Voici une sélection des moments clés de cette discipline. Plongez dans le monde des virus, des spermatozoïdes ou encore de la chirurgie…

  
DossiersLes plus grandes découvertes en médecine
 

On sait aujourd'hui que la respiration produit l'énergie nécessaire au fonctionnement du corps, et que cette énergie vient de l'oxydation de substances comme les protéines et les carbohydrates.

Système respiratoire. © HANK, Fotolia

La réaction chimique concernée se produit dans les mitochondries, organites intracellulaires qui utilisent l'oxygène pendant la respiration. Cet oxygène provient des poumons et est amené aux tissus par l'hémoglobine des globules rouges du sang. Le corps rejette enfin du dioxyde de carbone par les poumons.

Portrait d’Antoine Lavoisier et de sa femme, la chimiste Marie-Anne Pierrette Paulze, avec divers appareils scientifiques (1788), par le peintre français Jacques-Louis David. © Dunod

Le chimiste français Antoine Lavoisier fut l'un des premiers à comprendre les liens entre ces phénomènes. Il écrivait que la « machine animale » était principalement gouvernée par la respiration, qui crée la chaleur du corps, et par la transpiration et la digestion, laquelle « restitue au sang ce qui a été perdu par la respiration et la transpiration ».

En 1784, Lavoisier et le mathématicien et astronome Pierre-Simon de Laplace inventèrent un appareil pour mesurer la production de chaleur et de dioxyde de carbone par des cobayes vivants. Lavoisier montra que cette production résultait de la conversion de l'oxygène de l'air en dioxyde de carbone par les animaux. Il conclut que la respiration consommait et générait les mêmes gaz que ceux produits durant la combustion. Dans le corps, les combustibles de la respiration sont réapprovisionnés par la nourriture.

Lavoisier montra également que le corps humain consommait plus d'oxygène au cours d'un exercice qu'au repos, et il suggéra même qu'il était possible de déterminer la dépense énergétique de pratiquement n'importe quelle activité humaine, comme donner une conférence, jouer d'un instrument de musique ou même penser. Malheureusement, Lavoisier fut guillotiné durant la Révolution française. Compte tenu de l'importance de l'évolution des sciences comparée aux changements de gouvernements, certains considèrent que le crime majeur de la Révolution française n'a pas été l'exécution du roi Louis XVI, mais celle de Lavoisier.