Santé

Traitement hormonal substitutif de la ménopause : avantages et inconvénients du THS

Dossier - Ostéoporose et perte de masse osseuse
DossierClassé sous :médecine , ostéoporose , os

-

L'ostéoporose correspond à une perte osseuse importante. Cette maladie qui touche souvent les femmes après la ménopause est responsable de nombreuses fractures chez les personnes âgées.

  
DossiersOstéoporose et perte de masse osseuse
 

- Quels sont les effets du THS sur l'humeur, les bouffées de chaleur ou la peau ?

Le THS contient des molécules qui peuvent se fixer sur les récepteurs naturels des oestrogènes. Ces récepteurs sont présents sur de nombreux organes : l'os, le cerveau, le coeur, la peau... Comme le THS mime l'action des oestrogènes, il peut supprimer les symptômes de la ménopause. Lors de la ménopause, certaines femmes traversent une période de baisse de moral. Le THS peut alors avoir un effet bénéfique sur l'humeur ; mais en cas de dépression avérée, il ne peut être suffisant.

Pour des images de qualité en mammographie, il faut comprimer le sein. © Monkey Business/Fotolia

Le THS est généralement efficace pour éviter les bouffées de chaleur. S'il ne l'est pas, cela peut venir d'un problème au niveau de la glande thyroïde. Enfin, la ménopause conduit à des transformations de la peau : à l'approche de la ménopause, on peut observer un excès de sébum, en raison des variations hormonales ; puis, lorsque la ménopause s'est installée, la peau devient plus sèche. Les hormones contenues dans le THS permettent d'éviter la sécheresse de la peau.

Structure de la molécule d'oestradiol. L'oestradiol est présent dans le THS. Source : Wikimedia Commons, domaine public.

- Le traitement augmente-t-il le risque de cancers ou de maladies cardio-vasculaires ?

Les cancers et les maladies cardio-vasculaires représentent les principales causes de décès en France. Concernant le risque de développer un cancer du sein, il semble augmenté si le THS est pris sur une longue période (plus de 5 ans). Par conséquent, il est préférable de prendre le THS moins de 5 ans, et avec de faibles doses d'hormones. Le traitement est préconisé aux femmes qui souffrent de leur ménopause (bouffées de chaleur affectant la qualité de vie), mais pas si les symptômes de la ménopause sont bien supportés.

Les principaux facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires sont le tabagisme, l'hypertension artérielle, l'obésité, le diabète, la sédentarité... Il faut agir en priorité sur ces facteurs de risque. Pendant des années, les médecins pensaient que le THS pouvait être utile pour prévenir les maladies cardio-vasculaires. En effet, avant la ménopause, les femmes sont plutôt protégées vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires, en raison des effets bénéfiques de oestrogènes sur la paroi des artères. Cependant, des résultats récents suggèrent que lors du vieillissement, l'ajout d'oestrogènes peut aggraver la situation ; les oestrogènes ne seraient bénéfiques que chez les femmes jeunes.

Observation de la paroi des artères par artériographie. Source : http://www.e-cardiologie.com/

- Quelles sont les contre-indications au traitement hormonal substitutif ?

Les contre-indications sont plutôt rares. Elles concernent les femmes qui :
• ont déjà eu un cancer du sein. Le THS est refusé aux femmes qui ont fait un cancer « hormono-dépendant », c'est-à-dire lié aux hormones,
• ont souffert d'une thrombose veineuse ou ont fait un infarctus du myocarde. L'état des artères doit être pris en considération dans la consultation. Le médecin décide au cas par cas si le risque cardio-vasculaire est important ou non,
• ont une maladie bénigne des seins : les oestrogènes pourraient provoquer la croissance de kystes,
• qui souffrent d'une maladie grave du foie, car il s'agit d'une contre-indication à de nombreux traitements médicamenteux.

Mammographie pour le dépistage du cancer du sein. Source : Wikimedia Commons, http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Diagnosis_-_Mammography.jpg. Image provenant du gouvernement américain. Domaine public.