Santé

Doit-on considérer pour autant le formaldéhyde comme l'amiante de demain ?

Dossier - L'air pollué des logements favorise l'asthme
DossierClassé sous :médecine , asthme , allergènes

-

L'asthme est favorisé par un polluant de l'air intérieur, le formaldéhyde. Cette étude met en évidence le rôle de ce polluant dans l'asthme et suggèrent une réduction de moitié de l'actuelle valeur recommandée par l'OMS.

  
DossiersL'air pollué des logements favorise l'asthme
 

Malgré les évidences scientifiques des effets du formaldéhyde sur la santé et la proportion de la population concernée par des taux supérieurs à 50 µg m-3 (près de 10 %), on ne peut pas prédire avec certitude l'ampleur du risque sanitaire liée à l'exposition à ce polluant et plus largement à la pollution intérieure. Faces aux risques sanitaires, certaines dispositions prises par exemple dans le la grippe aviaire ont pu paraître excessives.

Le principe de précaution prévoit cependant qu'une situation d'incertitude scientifique ne doit pas être prétexte à l'inaction face à un risque supposé pour l'environnement ou la santé, qu'au contraire des mesures appropriées doivent être mises en œuvre. Nos résultats ouvrent de ce fait le débat sur la prise en compte de cette nouvelle recommandation par les fabricants de matériaux pour le bâtiment, de mobilier, de produits d'entretien ou encore de désodorisants d'intérieur.

Il reste aux politiques de s'emparer du problème et d'imposer de nouvelles normes d'émissions aux fabricants aux niveaux national et européen.