Maison

Que doit-on déclarer comme charges dans les revenus fonciers ?

Question/RéponseClassé sous :Finances , Impôts , fisc
A déduire : frais d’agence, intérêts d’emprunt ou encore frais de gestion

Le propriétaire d'un logement non meublé donné en location doit déclarer les loyers qu'il perçoit dans la catégorie des revenus fonciers pour le calcul de son impôt sur le revenu. Il doit en déclarer le montant aux impôts sur l'imprimé 2044 lorsque ses loyers (ou accessoires ou revenus accessoires qui se rattachent au logement) excèdent 15000€, déduction faite au préalable, des charges dites « déductibles ».

Seules les charges dites « réelles » sont déductibles du revenu foncier parce qu'elles correspondent à une dépense réellement occasionnée pour le logement et particulièrement pour :

  • Son acquisition : frais d'agence immobilière, intérêts d'emprunt...
  • Sa conservation : une assurance pour le logement mis en location...
  • Sa gestion : frais d'agence immobilière liés au suivi du bail conclu avec le locataire, délivrance de quittances de loyers... Toutefois les frais de gestion quotidienne (frais de téléphone, courrier...) sont limités à 20€ par an et par logement.

Contrairement à d'autres catégories de revenus, le fisc autorise les dépenses d'amélioration, même si elles sont faites pour l'adaptation du bien aux conditions actuelles de confort : installation d'un chauffage central, d'un ascenseur ou d'une salle d'eau...

Aux charges réelles, il convient d'ajouter les déficits, lorsque le bailleur n'a pas (ou pas assez) encaissé de loyers dans l'année mais a néanmoins dû engager des frais de fonctionnement et des intérêts d'emprunt à rembourser pour ce logement, par exemple.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Par Me Dominique Owona-Atangana
Avocat au Barreau de Paris pour Futura-Sciences