Santé

Migration mystérieuse chez l'aigle botté

ActualitéClassé sous :vie , lpo , aigle botté

Un aigle rare et peu connu se met à migrer... dans le mauvais sens !

L'aigle botté est un rapace rare et très discret en France. On le trouve principalement dans le Sud-Ouest, sur une aire géographique limitée. En France, où ses populations sont fragiles (l'espèce a diminué géographiquement au cours des dernières décennies), l'aigle botté est classé « rare », avec seulement 380 à 650 couples.

Ce petit aigle migre chaque année par delà le Sahara pour se rendre de l'Afrique occidentale jusqu'à l'Afrique du Sud. Il arrive en France dès la mi-mars pour repartir au mois de septembre (le pic de migration se situe vers le 15 septembre).

Or, nous avons constaté fin octobre que des centaines d'aigles bottés, qui sont censés être déjà partis vers le sud, ont été vus remontant... vers le nord !

De mémoire d'ornithologue, c'est la première fois qu'on voit ce rapace avec de tels effectifs en migration et entreprendre, qui plus est, une chose pareille ! Depuis une quinzaine de jours, il migre de façon exceptionnelle et a été dénombré par des délégations de la LPO (Aude et PACA) sur deux sites du sud de la France : plus de 300 individus à Leucate et le littoral audois (alors que 25 individus en moyenne seulement sont observés chaque année), et environ 500 au fort de la Revère, dans les Alpes-Maritimes (alors qu'il n'y en avait eu que quatre sur toute la saison 2003 !) ; mais aussi, çà et là, dans le Gard, l'Hérault, les Bouches-du-Rhône ou le Var, en direction de l'Italie ! Sans doute un millier d'oiseaux, sinon plus, ont dû être concernés par ce mouvement migratoire mystérieux.

Aigle Botté © Philippe Van Dorsselaer -

Quelle est la cause de ce comportement aberrant ?

Plusieurs hypothèses circulent. La plus vraisemblable serait que des conditions météorologiques perturbent la migration du petit aigle. Serait-ce alors les prémices des perturbations, tant annoncées, causées par le réchauffement climatique ? Mais dans ce cas, pourquoi ces conditions météorologiques ne perturberaient que l'aigle botté (et non d'autres rapaces migrant également à cette saison) ? D'autant que le jour du gros passage dans l'Aude (10 octobre), les conditions climatiques étaient bonnes pour partir vers le sud, tandis qu'eux sont partis vers... le nord !

Avec les ornithologues du sud-ouest de l'Europe, la LPO reste perplexe sur les causes de cette migration aberrante. En attendant d'avoir la réponse, les aigles bottés continuent en ce moment de migrer... contre toute logique !

Complément de rédaction :

L'aigle botté est un oiseau généralement forestier, qui construit son aire dans les arbres et se nourrit de petites proies (lézards, oiseaux, micromammifères). Sa protection, qui n'est pas mise en place en France, passerait par une plus grande quiétude, au printemps, des forêts où il niche (arrêt des travaux forestiers et limitation des activités de loisirs).

Allain Bougrain-Dubourg Président de la LPO

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi