Selon le moment de la journée, le sport n'a pas les mêmes effets sur notre organisme. © tuiphotoengineer, Adobe Stock
Santé

Voici le meilleur moment de la journée pour faire du sport, selon une étude

ActualitéClassé sous :Sport , Activités sportives , rythme circadien

-

On connaît tous les bienfaits du sport ! Parmi les premiers, éviter le surpoids et garder le moral. Mais il semblerait que certains moments de la journée permettent de maximiser les bienfaits d'une activité physique.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Avoir une bonne santé mentale, mode d'emploi  Avoir une bonne santé mentale est essentiel pour se sentir bien dans sa peau. Voici quelques conseils donnés par une chargée de projet de la Cité des Sciences, dans le cadre d’une exposition sur les troubles psychiques. 

Les bienfaits du sport sur nos organismes ne sont plus à prouver, tant sur le système cardiovasculaire que respiratoire ou osseux sans oublier notre santé mentale et cognitive. Mais quel est le meilleur moment de la journée pour pratiquer et profiter au maximum de tous ces bénéfices ? Une équipe de Californie s'est penchée sur la question et a publié un article dans la revue Cell Metabolism.

Des processus biologiques sur 24 heures

Il était déjà connu que la sensibilité des tissus à l'exercice physique était variable au cours de la journée. En effet, les tissus de notre organisme et les cellules les composant sont calés sur un rythme de 24 heures, c'est ce que l'on appelle le rythme circadien. L'horloge interne de notre corps contrôle les états de veille et de sommeil, régule l'appétit, favorise les apprentissages à certains moments de la journée. Par conséquent, l'exercice physique entraîne une réponse de nos tissus et la production de molécules différentes selon le moment de la journée où le sport est pratiqué. Les auteurs de cette étude ont souhaité mieux comprendre les mécanismes sous-jacents : comment les tissus répondent de façon collective et de façon propre à l'activité physique ?

Des expériences ont été menées chez la souris. © Karushova, Adobe Stock

Des expériences chez la souris

Les auteurs ont mesuré chez la souris la concentration de plusieurs centaines de molécules de signalisation produites par les tissus, les métabolites, dans sept tissus différents et dans le sérum. Des échantillons ont été prélevés dans les tissus suivants : les muscles, le foie, l'hypothalamus, le cœur, le tissu adipeux brun et deux types de tissus adipeux blancs. Les mesures ont été réalisées juste après un exercice physique pratiqué le soir ou le matin. Le sport pratiqué était la course sur un tapis roulant pendant une heure.

Les auteurs ont réalisé une sorte d'atlas du métabolisme de l'activité physique. Il s'avère que chaque organe produit des métabolites suite à l'activité physique, de manière différente selon le moment de la journée. Ces métabolites permettent aux organes de communiquer entre eux et d'aligner leurs horloges internes.

La production de certains métabolites est plus intéressante que d'autres en matière de santé. Faire du sport le matin permet de brûler les sucres et les graisses tandis que faire du sport le soir permet une augmentation de la dépense énergétique.

Plus intéressant encore, pratiquer une activité physique dès le réveil peut aider à réguler et recadrer l'horloge interne chez les souris présentant des troubles du sommeil.

Les auteurs reconnaissent que leur étude présente certaines limites. Dans leurs analyses, ils n'ont pas tenu compte de l'âge, du sexe ou de la présence de maladies métaboliques chez les souris.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !