La bactérie Neisseria gonorrhoeae en 3D. © sveta, Adobe Stock
Santé

Un vaccin pour prévenir la gonorrhée multirésistante

ActualitéClassé sous :maladie infectieuse , maladie sexuellement transmissible , bactéries

La gonorrhée est une infection sexuellement transmissible (IST) qui touche aussi bien les femmes que les hommes, quelle que soit leur sexualité. La bactérie à l'origine de la maladie résiste de plus en plus aux antibiotiques disponibles sur le marché, compliquant de fait la prise en charge des patients. Un vaccin déjà existant serait-il la solution pour limiter les infections ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quelles sont les différences entre bactéries et virus ?  Ce sont des microbes. Ils sont tout petits et on les confond assez facilement. Pourtant, bactéries et virus sont deux choses bien différentes. Et pour lutter efficacement contre ceux qui provoquent des maladies, mieux vaut les identifier clairement. 

Depuis quelques années, les diagnostics de gonorrhée, une infection sexuellement transmissible, sont en constante augmentation. Le problème c'est que la bactérie à l'origine de la maladie, Neisseria gonorrhoeae (ou gonocoque), est devenue résistante aux antibiotiques les moins chers et les plus courants. Seules les céphalosporines de troisième génération (Ceftriaxone) peuvent en venir à bout, bien que des souches récalcitrantes à ce traitement commencent déjà à apparaître. Cela complique la prise en charge des personnes infectées qui peuvent développer des complications sérieuses, avec en tête une infertilité aussi bien chez les hommes que chez les femmes. 

Face à ce constat, prévenir au maximum les infections apparaît comme la solution la plus simple. S'il n'existe aucun vaccin spécifique à la gonorrhée, celui formulé contre le méningocoque, une autre bactérie de la famille des Neisseria, pourrait prévenir l'infection. Une série d'études parues dans The Lancet Infectious Diseases et menées par le CDC détaillent l'efficacité du vaccin pour prévenir la gonorrhée chez une population jeune, mais aussi l'impact de son utilisation en matière de coût et de santé publique.

Des Neisseria gonorrhoeae infectant des neutrophiles (en bas au centre). On distingue bien leur forme particulière dite en « grain de café ». © CDC, Dr. Norman Jacobs

Un vaccin pour réduire le fardeau de la gonorrhée

Les résultats présentés dans The Lancet sont issus d'une expérimentation prenant place en Australie où une stratégie vaccinale contre la méningite à méningocoque - première cause de méningite - chez les enfants et les ados entre 2018 et 2019 a été mise en place. L'injection de deux doses de vaccin 4CMenB a permis de réduire significativement l'incidence de la maladie, mais aussi celle de la gonorrhée. Le vaccin 4CMenB est efficace contre le gonocoque à 32,7 % après une vaccination complète. Une seconde étude, basée sur des données de New York et de Philadelphie et qui fait le lien entre le diagnostic d'une gonorrhée et le statut vaccinal des personnes, indique que deux doses de 4CMenB protègent à 40 % contre l'infection, tandis qu'une seule dose protège à 26 %.

Une efficacité qui peut sembler faible, mais qui pourrait réduire significativement le nombreux de cas avec la bonne stratégie. Dans un troisième article paru dans The Lancet, les scientifiques estiment qu'en vaccinant les personnes en fonction du risque qu'elles présentent d'être infectées, 110.200 cas pourraient être évités pour 7,9 millions de livres sterling (environ 2 millions d'euros) de frais de santé économisés sur 10 ans.


Soutenez votre média scientifique indépendant : découvrez nos formules d'abonnements !

4 bonnes raisons de s’abonner à Futura sur Patreon :

  1. Un site sans aucune publicité à partir de 3,29 euros par mois.
  2. C’est sans engagement.
  3. Des accès à des contenus prioritaires, en avant-première, rien que pour vous.
  4. Vous soutenez notre activité de la meilleure manière possible. Une réelle motivation pour nous !
Découvrez l'univers Futura sur Patreon !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !