Une première infection à la Covid-19 protège peu lors d'un contact avec le variant Omicron. © Kurhan, Fotolia
Santé

Omicron : quand on l’a eu, peut-on encore l’attraper ?

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Variant du coronavirus , réinfection

[EN VIDÉO] Est-on protégé contre la Covid en ayant été infecté ?  Une infection au coronavirus induit une réponse immunitaire acquise. Mais pour combien de temps est-elle efficace contre les variants ? 

On espérait en finir avec la pandémie et le variant Omicron. Alors que la moitié des Européens devraient avoir été contaminés d'ici la mi-mars, une mauvaise nouvelle vient de tomber. Il est possible d'être infecté plusieurs fois par le variant Omicron. Explications.

Le variant Omicron du SARS-CoV-2, identifié en Afrique du Sud pour la première fois fin novembre, est devenu majoritaire en Europe en quelques semaines. Au mois de janvier, dix millions de nouveaux cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en France. Un chiffre certainement sous-estimé. S'il est extrêmement contagieux et touche un très grand nombre de personnes en même temps, le variant Omicron génère en revanche des formes cliniques moins sévères.

De plus, l'efficacité des vaccins est de l'ordre de 70 % chez les individus ayant reçu la dose de rappel. Ces caractéristiques ont permis de limiter l'impact du nouveau variant sur le système hospitalier. En France, le pic épidémique semble derrière nous et le nombre quotidien de nouveaux cas décroît. Le monde espérait même que la pandémie prendrait fin avec le variant Omicron. C'était sans compter la capacité du variant à réinfecter les individus. En effet, c'est ce que révèle une étude récemment publiée.

Risque de réinfection beaucoup plus important avec Omicron qu’avec Delta

Les chercheurs de l'Imperial College de Londres ont analysé les données de l'ensemble des tests PCR positifs au SARS-CoV-2 réalisés entre le 29 novembre et le 11 décembre 2021. Parmi eux, il y avait 196.463 tests probablement liés au variant Delta et 11.329 tests probablement liés au variant Omicron. Les patients infectés par Omicron étaient sensiblement plus jeunes que ceux infectés par Delta. Comme observé dans d’autres études, les personnes d'origine africaine avaient plus de risques d'être infectées par Omicron.

Le vaccin demeure une arme efficace contre Omicron grâce à la dose booster. © terovesalainen, Adobe Stock

Dans une étude précédente, il avait été montré qu'une première infection conférait une protection contre une nouvelle contamination par le variant Delta de l'ordre de 85 % pendant au moins 6 mois. En analysant les données génétiques des prélèvements, les auteurs de l'Imperial College de Londres ont pu estimer qu'une première infection à la Covid-19 protégeait beaucoup moins contre une seconde contamination par le variant Omicron : seulement 19 %, soit 5,4 fois moins que contre le variant Delta.

Efficacité des vaccins contre Omicron

Les auteurs ont également évalué l'efficacité des vaccins contre Omicron. Conformément aux données préalablement publiées, la protection contre une infection symptomatique liée au variant Omicron était de l'ordre de :

  • de 0 à 20 % après un schéma vaccinal complet ;
  • de 55 à 80 % après la dose booster.

Actuellement, l'Angleterre suspecte qu'un nouveau cas sur dix soit le fait d'une réinfection. Connaître le risque de réinfection des individus permet de modéliser l'épidémie et d'adapter les mesures barrières en vigueur ainsi que les capacités hospitalières par exemple.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !