Vaccin contre le coronavirus : des volontaires vont être infectés délibérément au SARS-CoV-2

Classé sous :Coronavirus , vaccin contre le coronavirus , infection au coronavirus

Jusqu'où ira la course au vaccin contre le coronavirus ? Londres va accueillir le premier essai mondial de Covid-19 sur l'Homme, dans lequel des volontaires sains seront délibérément infectés par le coronavirus pour évaluer l'efficacité de vaccins expérimentaux, révèle le Financial Times. Les volontaires recevront un vaccin et, un mois plus tard environ, une dose infectante de SARS-CoV-2 leur sera inoculée « dans des conditions contrôlées ».

Plus de 2.000 personnes ont candidaté au Royaume-Uni pour participer à ce « défi humain », lancé par le groupe 1Day Soone, qui fait campagne aux États-Unis pour des essais d'infection sur l'humain afin d'accélérer la recherche sur la Covid-19 et d'identifier les meilleurs vaccins. Le projet sera supervisé par l'Imperial College de Londres et dirigé par hVivo, une entreprise dérivée de l'université Queen Mary.

« Les essais sur l'Homme peuvent être justifiés pour le développement de vaccins et pour fournir des preuves précoces de l'efficacité clinique, en particulier lorsque les taux d'infection du virus sont faibles dans la population », explique l'Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé, qui doit encore approuver le projet. Un comité d'éthique indépendant devra aussi donner son accord. Les risques sont selon l'agence maîtrisés et minimisés. « La sécurité des participants est notre sécurité absolue », certifie-t-elle. La centaine de participants seront des jeunes en bonne santé, et un « remède de secours » (le remdesivir) sera à disposition. « [Le coronavirus] est, pour ce groupe, beaucoup moins mortel que d'autres procédures courantes telles que le don d'un rein vivant », appuie Alastair Fraser-Urquhart, l'organisateur de 1Day Sooner au Royaume-Uni. « Nous pourrons ainsi tester très rapidement une vaste gamme de vaccins. ».

Une centaine de volontaires en bonne santé vont participer au premier « challenge humain » dans lequel ils testeront différents vaccins avant de recevoir une dose infectante de SARS-CoV-2. © kebox, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] « Les super-propagateurs », qui sont-ils et comment influencent-ils la diffusion du coronavirus ?  Le coronavirus continue de se propager et l'apparition successive de clusters localisés fait craindre un retour du virus à une plus grande échelle... Les "super-contaminateurs" sont-ils à l'origine de cette pandémie ?