L'annonce semble à première vue alléchante : être payé 4.000 euros pour passer deux semaines à regarder la télévision et à jouer à des jeux vidéo. Un petit détail quand même : vous devez accepter de vous faire inoculer une souche de coronaviruscoronavirus, la HCoV-229 ou HCoV-OC43. Rassurez-vous : ces dernières n'ont rien à voir avec le SARS-CoV-2SARS-CoV-2. Très répandus, ces virusvirus sont associés à des rhumes et des symptômes grippaux bénins (ils peuvent quand même provoquer des complications respiratoires de type pneumoniepneumonie chez des personnes immunodéprimées ou des nourrissons, précise l'Inserm). L'objectif du laboratoire britannique Hvivo, qui cherche 24 volontaires, est de tester des nouveaux vaccinsvaccins et traitements contre le Covid-19Covid-19, rapporte le Sunday Times. Ils seront placés en quarantaine avec interdiction de faire de l'exercice, auront une alimentation étroitement encadrée et seront soumis à une batterie de tests sanguins et biologiques.

Hvivo est l'un des 20 laboratoires et organismes de recherche dans la course au vaccin contre le Covid-19, dont le nombre de cas a dépassé les 119.000 dans le monde. « Nous pouvons nous faire une bonne idée de l'efficacité ou non d'un vaccin en le testant sur un petit échantillon de personnes », explique au Times Andrew Catchpole, le responsable scientifique de Hvivo. Le potentiel vaccin arrivera sans doute trop tard pour enrayer l'épidémieépidémie de Covid-19, mais les chercheurs espèrent développer des vaccins et antiviraux à large spectrespectre qui protégeront contre tous les coronavirus et éviteront ainsi les contaminationscontaminations lorsqu'une nouvelle souche émergera.