Le SARS-CoV-2SARS-CoV-2 mute continuellement. Ce processus naturel donne naissance aux variants qui, eux-mêmes, continuent de muter. En Inde, les autorités sanitaires ont annoncé l'identification d'une nouvelle mutation dans la protéineprotéine S du variant Delta, elles ont ainsi qualifié cette forme « augmentée » de Delta Plus. La mutation en question est située sur le résidu 417 de la protéine S où une lysinelysine a laissé sa place à une asparagineasparagine (K417N). Un changement déjà présent chez le variant BêtaBêta, détecté à l'origine en Afrique du Sud.

Voir aussi

Les vaccins anti-Covid sont-ils efficaces contre le variant indien ?

Pour le moment, le variant Delta Plus semble circuler à bas bruit dans les états du Kerala, du Mahashrata et du Madhya Pradesh où il a été identifié dans 40 échantillons par l'Insacog, le consortium de laboratoires indiens qui travaillent sur le coronaviruscoronavirus. Les données scientifiques sur ce variant Delta muté sont maigres et ne permettent pas encore de savoir s'il est plus contagieuxcontagieux ou plus létale, ou bien s'il doit être considéré aussi comme un variant préoccupant. Les autorités sanitaires indiennes le considèrent déjà comme tel. En Angleterre, plus de 90 % des infections sont causées par le variant Delta. En France, il est encore très minoritaire, sauf dans le département des Landes où il commence à prendre de l'ampleur.