Aux grands maux, les grands moyens ! Aux États-Unis, les hôteliers et exploitants de boîtes de nuit et de casinos, ne lésinent pas et convoquent la technologie pour détecter ses clients fiévreux ou pour désinfecter les chambres. 


au sommaire


    Cela vous intéressera aussi

    [EN VIDÉO] Atlas, le robot qui range la maison et fait le ménage Un robot capable de faire le ménage à la demande, c’est sans doute le rêve...

    Des caméras thermiques et des robots. Aux États-Unis, ce sont les nouveaux atouts des hôtels pour limiter la propagation du coronaviruscoronavirus dans leurs établissements. En plus de fermer ses boîtes de nuit, ses théâtres et certains restaurants de Las VegasVegas et de Boston, le groupe Wynn Resorts a installé des caméras thermiques non-invasives à toutes les entrées de ses hôtels pour évaluer la température de ses clients et de son personnel lorsqu'ils pénètrent dans les lieux, l'un des principaux symptômessymptômes du Covid-19Covid-19 étant la fièvrefièvre.  

    Le robot LightStrike du <em>Westin Houston Medical Center</em> recourt aux ultra-violets pour désinfecter les chambres d'hôtel. © <em>The Westin Houston Medical Center </em>
    Le robot LightStrike du Westin Houston Medical Center recourt aux ultra-violets pour désinfecter les chambres d'hôtel. © The Westin Houston Medical Center

    Les robots ménagers à la rescousse 

    Le PDG de l'entreprise, Matt Maddox, a aussi annoncé que ses équipes allaient encourager les clients à garder leurs distances entre eux pour limiter la propagation du virusvirus, tant aux tables de jeu que dans les restaurants du groupe. 

    « Toutes les autorités scientifiques et de santé auxquelles j'ai parlé ont mis l'accent sur la mise de distances entre les personnes, c'est à dire qu'il faut créer un espace suffisant entre les personnes pour ralentir la propagation du coronavirus. Ce n'est pas simplement une bonne idée. C'est essentiel, et pas pour toujours, mais assurément pour le moment », a expliqué Matt Maddox dans un communiqué

    Un autre établissement, le Westin Houston Medical Center de Houston, a, quant à, lui dépêché des « robots anti-microbes » pour nettoyer et désinfecter ses chambres et les parties communes de l'établissement. 

    Développé par des épidémiologistes, LightStrike se présente comme un robot qui recourt à des ultraviolets (UV) pulsés au xénonxénon (un gazgaz noble) pour détruire les virus, les bactéries et les moisissures. Le robot est utilisé pour détruire les bactériesbactéries et les virus microscopiques qui pourraient avoir survécu au nettoyage manuel.