Santé

Le secret de la longévité des Hommes et des autres primates

ActualitéClassé sous :biologie , durée de vie , primate

Les primates vivent plus longtemps que les autres mammifères. Pourquoi ? En étudiant cette question, des chercheurs ont montré que ces animaux avaient un métabolisme beaucoup plus lent que leurs cousins.

Quand cet enfant atteindra l’âge adulte, son compagnon sera probablement en fin de vie. Cette longévité des primates par rapport aux autres mammifères s’expliquerait pas une différence de métabolisme cellulaire. © Howard County Library System, Flickr, cc by nc nd 2.0

La plupart des mammifères, les chiens par exemple, ont une vie assez courte. Ils atteignent en général l'âge adulte avant un an, se reproduisent le plus rapidement et le plus possible et meurent souvent avant la quinzaine. Les humains du même âge entrent donc à peine dans l'adolescence quand leur ami de toujours rend l'âme. Ce qui est vrai pour l'Homme l'est également pour la majorité des primates, comme les singes, les tarsiers et les lémuriens, qui ont en général une enfance assez longue, ont peu de descendance et vivent très longtemps. Quel est le secret de cette longévité exceptionnelle ? Jusqu'ici les scientifiques n'étaient pas parvenus à répondre à cette question. Des chercheurs de l'université du Nouveau Mexique viennent enfin d'éclaircir le mystère. Leurs travaux sont publiés dans la revue Pnas.

Pour réussir cette prouesse, les scientifiques ont étudié le métabolisme de 17 espèces différentes de primates vivant en captivité ou en liberté. Pour ce faire, ils ont utilisé une méthode sûre et non invasive, appelée doubly labeled water, qui consiste à donner de l'eau marquée avec des éléments non radioactifs aux animaux et à suivre la concentration de l'isotope dans les fluides biologiques comme l'urine, la salive et le sang. Ils ont également mesuré le nombre de calories utilisées par chaque espèce sur une période de dix jours. En combinant ces données avec celles obtenues dans des études précédentes, les chercheurs ont pu comparer la dépense énergétique des primates à celle d'autres mammifères.

Pourquoi les gorilles en captivité vivent-ils plus longtemps que les sauvages ? Ce n'est en tout cas pas du à leur dépense énergétique qui est la même dans les deux cas. © russiansilver, Flickr, cc by nc nd 2.0

Les primates dépensent 2 fois moins d’énergie que les autres mammifères

« Les résultats nous ont beaucoup surpris », raconte Herman Pontzer, le principal auteur de l'étude. « Nous nous sommes rendu compte que les primates dépensaient seulement la moitié du nombre de calories utilisées par les autres mammifères, continue le chercheur. Pour mettre cela en perspective, un homme devrait courir un marathon tous les jours pour atteindre la même dépense énergétique qu'un mammifère non primate de sa taille ! » Selon les auteurs, c'est grâce à ce métabolisme beaucoup plus lent que les primates vivent longtemps.

Au cours de cette étude, les scientifiques ont fait une autre découverte surprenante. Ils ont montré que les primates en captivité dépensaient la même énergie que ceux vivant en liberté. Pourtant, les animaux enfermés dans les zoos font en général beaucoup moins d'effort physique que leurs homologues du monde sauvage. Selon eux, cela suggère que l'activité physique n'est pas la principale source d'utilisation d'énergie de l'organisme.

De nombreuses questions restent cependant sans réponse. Par exemple, les scientifiques se demandent pourquoi les Hommes, qui possèdent plus de graisse que les singes de leur taille, vivent plus longtemps qu'eux. Dans le futur, ils aimeraient comparer en détail le métabolisme de ces espèces de primates afin de mieux comprendre les raisons de ce phénomène. Ils espèrent que leurs recherches pourront conduire à l'élaboration de nouvelles stratégies de traitement contre l'obésité ou contre d'autres pathologies du métabolisme.

Cela vous intéressera aussi