Les biberons en PP contamine le lait infantile avec des microplastiques lorsqu'ils sont chauffés. © olenachukhil, Adobe Stock
Santé

Les bébés avaleraient des millions de microparticules de plastique par jour

ActualitéClassé sous :Bébé , microplastique , lait infantile

Une étude menée au Trinity College de Dublin s'est intéressée à l'exposition potentielle des bébés nourris avec du lait préparé dans des biberons en polypropylène, une matière plastique souvent utilisée au contact des aliments.

 

Des microparticules de plastique dans des biberons de lait.

Les biberons en polypropylène (PP), un polymère plastique souvent utilisé pour les emballages alimentaires, ont des avantages indéniables. Légers et résistants, l'enfant peu facilement le manipuler sans risquer de le casser. Ils se sont démocratisés suite à l'interdiction des biberons contenant du bisphénol A en Europe, il y a près de dix ans. Pourtant les biberons en PP exposent les bébés et les enfants à des quantités astronomiques de microplastiques.

C'est la conclusion d’une étude parue dans Nature Food qui a quantifié les particules de plastique invisibles qui flottent dans le lait infantile après sa préparation dans un biberon en polypropylène. Selon celle-ci, les bébés d'un an ingèrent plusieurs millions de particules de microplastique tous les jours, sans que leurs effets sur la santé ne soient connus.

La chaleur altère le biberon en plastique

Les scientifiques du Trinity College de Dublin ont testé dix biberons différents pendant 21 jours. Pour préparer le lait infantile, ils ont suivi les recommandations de l’OMS. Selon cette dernière, il faut d'abord stériliser le biberon dans l'eau bouillante puis le laisser refroidir. Ensuite le remplir d'eau chauffée à 70 °C et y ajouter le lait infantile en poudre et bien mélanger.

Selon l'étude, ce sont les étapes de chauffage qui altèrent le PP et libèrent des microplastiques dans le contenu du biberon. Plus la température est importante, plus le nombre de microplastiques l'est aussi. Pour récupérer les nanoplastiques, les scientifiques ont utilisé des filtres qui retiennent des particules faisant 0,8 micron ou plus. Ils ont ainsi identifié entre 1,3 million et 16,2 millions de nanoparticules par litre de lait dans les dix biberons testés.

Des millions de microparticules de plastique ont été retrouvées dans du lait infantile préparé dans des biberons en PP. © Africastudio, Adobe Stock

Les bébés des pays développés les plus exposés aux microplastiques

Pour estimer la consommation de particule plastique quotidienne d'un enfant de 12 mois à travers son biberon de lait, ils ont suivi l'exposition des enfants dans 48 régions du monde entier. Selon leur estimation, un enfant d'un an ingère entre 14.600 et 4.550.000 particules plastiques par jour selon la région du monde où il habite, les pays développés étant les plus touchés.

La France est dans la fourchette haute, plus de 4.000.000 de microplastiques ingérés quotidiennement, contre 2,3 millions pour la moyenne européenne estimée. Cela peut s'expliquer en partie par le faible taux d'allaitement de notre pays. Une étude de la Dress parue en 2016, indique que 66 % des femmes allaitaient à la naissance du bébé, mais elles n'étaient plus que 18 % après six mois. En comparaison, dans les pays scandinaves, les champions européens de l'allaitement, 98 % des nouveau-nés sont allaités et plus de 72 % des bébés sont nourris au sein après six mois (chiffres datant de 2005).

Des effets sur la santé encore inconnus

Les implications sur la santé de cette exposition aux microplastiques ne sont pas encore connues. Il est désormais sûr que nous ingérons et respirons des microplastiques régulièrement. Mais les scientifiques ne savent pas encore comment ils se comportent une fois dans l'organisme et s'ils induisent une toxicité ou non. Lorsqu'elles sont ingérées, les microparticules sont évacuées par les selles et lorsque nous les respirons, elles peuvent s'accumuler dans les tissus pulmonaires.

Si les chiffres avancés par cette étude semblent astronomiques, les auteurs n'ont pas étudié les effets sur la santé dans la présente recherche. Difficile donc de dire si la dose non négligeable de microplastiques, la fréquence d'exposition et le fait que des bébés encore en développement soient exposés constituent un risque pour leur santé.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !