Au-delà du tracteur, c’est l’ensemble de l’équipement agricole qui s’appuiera demain sur des innovations pour doper les productions dans le respect de l’environnement. © oticki, Fotolia

Planète

Machines agricoles : quelles sont les innovations de demain ?

Question/RéponseClassé sous :agriculture , machine agricole , innovation

Pour rester performante dans un monde de mouvement, l'agriculture doit sans cesse s'adapter. Capteurs, drones, robots. Les machines agricoles de demain s'appuieront sur l'innovation pour optimiser la production et améliorer les rendements tout en limitant au maximum l'impact des exploitations sur l'environnement.

Dans le monde de l'agriculture, les méthodes ancestrales ont fait long feu. Après avoir rendu de fiers services, elles se voient aujourd'hui supplantées par des techniques toujours plus innovantes. Le tracteur agricole, d'abord, est de plus en plus performant. Demain, on y intégrera des chenilles suspendues pour surmonter les problèmes de ripage ou encore des roues à réservoir d'air intégré pour diminuer les temps de gonflage. Et certains seront même autoguidés. L'agriculteur n'aura plus qu'à enclencher le pilotage automatique pour se libérer de cette tâche contraignante qu'est la conduite d'un tracteur.

De manière générale, le matériel agricole devrait devenir de plus en plus connecté. Déjà, 80 % des agriculteurs s'appuieraient sur Internet pour travailler mieux et plus efficacement. C'est bien l'objectif de l'agriculture connectée : favoriser un travail de précision plus respectueux de l'environnement tout en étant plus productif. Il existe déjà, par exemple, des stations météo équipées de capteurs qui analysent la température, l'hygrométrie, la pluviométrie et la vitesse du vent. Les données sont transmises régulièrement à l'agriculteur via une application. De quoi lui permettre d'adapter son irrigation ou mieux gérer l'utilisation d'engrais.

Demain, des capteurs encore plus performants fourniront toutes sortes d'informations supplémentaires, sur la culture et sur le sol. Des informations qui permettront vraiment de suivre l'évolution des plantes au quotidien et d'obtenir même de la part d'experts, des conseils utiles à une gestion optimale des parcelles.

Un râtelier connecté permettra demain aux éleveurs de suivre la consommation quotidienne de leurs animaux et d’être alertés en cas de manque de fourrage. © Didier San Martin, Fotolia

Des drones et des robots dans les champs

Les éleveurs pourront demain aussi compter sur la technologie pour améliorer les performances de leur cheptel. Grâce à des colliers connectés, notamment. Des colliers qui les informent en temps réel de l'état de santé et de bien-être de leurs animaux. Et qui peut aussi leur donner des indications relatives à leurs cycles de reproduction.

Prenant un peu de hauteur, certains systèmes pourraient apporter des informations jusqu'alors inaccessibles. Les agriculteurs pourront, par exemple, suivre en temps réel par images satellites, l'azote épandu sur leurs terres. Le système combine des informations issues de capteurs placés sur la machine et d'autres provenant de satellites pour fournir un véritable tableau de bord cartographique de l'azote. Il permet ainsi d'établir un diagnostic précis de l'état des parcelles.

Toujours dans les airs, les drones agricoles gagnent aussi du terrain. Certains sont capables d'analyser la couleur des plantes qu'ils survolent et de définir ainsi leurs besoins en azote ou en traitements lorsqu'ils s'avèrent envahis par les mauvaises herbes.

Enfin, les robots sont également prêts à envahir les champs. Étonnamment, l'agriculture est d'ores et déjà le deuxième marché mondial de la robotique de service professionnelle. On trouve ainsi des robots désherbeurs, par exemple, pour ceux qui souhaitent se passer de produits phytosanitaires sans pour autant perdre leur temps avec du désherbage mécanique. Ces robots travaillent seuls dans les plantations et envoient même une notification à leur agriculteur lorsqu'ils ont terminé leur tâche. De quoi augmenter la rentabilité de l'exploitation dans le respect de l'environnement et de l'humain. Un bel exemple de ce que l'on appelle communément maintenant, le développement durable.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Le chat sauvage ou chat forestier, allié des agriculteurs  Le chat sauvage est un félin discret et difficile à observer dans la nature. Partez à sa rencontre dans cette vidéo reposante réalisée dans le Bugey.