Planète

Histoire de la découverte de Ushuaïa

Dossier - Ushuaia - Terra del Fuego
DossierClassé sous :Voyage , Volcanologie , Ushuaïa

Yann Michel

-

Il y a très longtemps, la partie sud du continent américain était recouverte par d'énormes fleuves de glace. Ces glaciers ont donné naissance a un passage qui depuis cinq siècles, est connu comme le détroit de Magellan. Une grande île s'est formée au sud. De part sa superficie on l'a considéra comme un nouveau continent et les navigateurs pensaient que cela servait de contrepoids à la planète ! Tout d'abord appelée "Terra Australis Incognita", elle prit ensuite le nom de "Terra del Fuego". Ce nom fut donné par Hernando de Magallanes en 1520 suite à la découverte de cette île. Il découvrit en même temps le détroit qui porte son nom, le détroit de Magellan.

  
DossiersUshuaia - Terra del Fuego
 

Il y a très longtemps, la partie sud du continent américain était recouverte par d'énormes fleuves de glace. Ces glaciers ont donné naissance a un passage qui depuis cinq siècles, est connu comme le détroit de Magellan.

Une grande île s'est formée au sud. De part sa superficie on l'a considéra comme un nouveau continent et les navigateurs pensaient que cela servait de contrepoids à la planète ! Tout d abord appelée "Terra Australis Incognita", elle prit ensuite le nom de "Terra del Fuego". Ce nom fut donné par Hernando de Magallanes en 1520 suite à la découverte de cette île. Il découvrit en même temps le détroit qui porte son nom, le détroit de Magellan.

Le glacier Romanche donnant sur le canal Beagle © Senior Maloney - Licence GNU Free Documentation License, Version 1.2

En 1826, Robert Fitz Roy et Charles Darwin arrivent à bord des navires "Adventure" et "Beagles". Ils baptisent de nombreux sites géographiques.

En 1850, la société Missionnaire "Sudamericaine" envoie Allen Gardiner le long des côtes les plus australes d Amérique du Sud afin de créer une colonisation anglicane. C'est alors le premier contact avec les habitants de ces terres du bout monde : Les Yamanas. Plusieurs missions d'évangélisations et de colonisations se succèdent, certaines seront un échec et d'autres au contraire ont donné naissance à l'actuelle Terre de Feu.

Les Selk´nams, Yamanas, Manekenks et Alakalufs étaient les quatre groupes d'indigènes qui composaient la population de cette région du monde au 19è siècle.

  • Les Selk´nams disaient que leurs ancêtres nomades, provenaient du nord, arrivés ici en traversant des détroits. Un jour, ils ont entendu une forte explosion pensant que cela les tuerait. Quelques temps plus tard, ils ont voulu retourner dans leur pays, mais ils ont trouvé tous les chemins qu'ils connaissaient recouverts d eau, et ils ont du finalement s'établir définitivement dans ce pays. Les scientifiques ne sont pas très certains de la date d'arrivée des quatre groupes éthniques qui ont habité dans la région. Mais on sait quels étaient leurs aspects et leurs habitudes grâce aux descriptions des navigateurs, religieux et scientifiques. C'étaient des nomades pédestres, regroupés en communautés de 50 personnes, et occupant une grande partie de la région nord de la Terre de Feu.
Femmes Yamanas © Marco Antonio Cortes Valencia - licence Creative Commons paternité 2.0 générique
  • Les Yamanas étaient des nomades de la mer, très pauvres. Ils n'étaient pas regroupés en communauté. Leurs armes principales étaient le harpon et la fronde. Ils appelaient "Ushuaia" la baie où se trouve l'actuelle ville, ce qui veut dire "baie vers l'ouest".
  • Les Manekenks et Alakaluf : Les Manekenks ont habité la Péninsule Mitre à la fin de leur existence, à cause des vagues d'immigration Selk´nam. Les Alakaluf ont habité l'archipel chilien depuis Brecknock au sud jusqu'à la Péninsule Brunswick au nord. Leur mode de vie est ressemblant à celui des Yamanas.

Les indigènes ont aujourd'hui disparu pour plusieurs raisons :

  • Auto-extermination : Conflits entre Selk´nams et Yamanas/Menekenks.
  • Maladies : L´homme blanc a apporté la rubéole, la tuberculose...
  • Diffusion de l´alcool : Le prêtre Canclini a écrit sur les Yamanas, "les indigènes sont morts à cause des maladies provoquées par l´alcool, la cigarette et autres vices
  • Massacres militaires : Plusieurs cas ont été enregistrés
  • Massacres individuels : Durant la conquête de ce territoire par l´homme blanc, les grands propriétaires payaient une livre sterling par tête d´indigène sous prétexte qu´ils avaient besoin de défendre leur cheptel. Les chercheurs d´or les tiraient pour le plaisir.

Recensement de la population indigène

En 1860 : 10 000 env. - puis en 1891 : 3 000 env. - en 1913 : moins de 500 - en 1945 : 100 et en 1966 : 8

Population Terre de Feu :

En 1895 : 477 - en 1912 : 1650 - en 1922 : 2608 - en 1933 : 3837 - en 1947 : 5045 - en 1966 : 10620 - en 1980 : 27214 - et en 1991 : 69323