Planète

Une diversité de milieux

Dossier - Le bassin de la Loire, un espace remarquable
DossierClassé sous :géographie , Loire , fleuve

-

La Loire est le plus long fleuve de France avec ses 1 010 km. Son bassin versant couvre 110 000 km2, soit un cinquième du territoire français. Elle offre une biodiversité rare : 103 espèces végétales et 107 espèces animales protégées.

  
DossiersLe bassin de la Loire, un espace remarquable
 
Les gorges de la Loire, en aval du barrage de Grangent. © Dvillafruela, Wikimedia commons, DP

Voici l'exemple des tourbières, des gorges et des prairies de fauche

Les tourbières

© G. Labidoire / CREN Limousin

Situées pour la plupart en moyenne montagne, dans les zones de sources des cours d'eau au niveau des têtes de bassins, les tourbières sont des zones humides remarquables à plus d'un titre. La plupart sont apparues à la fin des dernières glaciations et sont issues de la lente accumulation de matière organique qui a conduit à la formation de tourbe dans des conditions de froid, d'humidité et souvent d'acidité.

© G. Cochet

Ces milieux abritent des espèces animales et végétales rares et menacées. Certaines ont développé des adaptations toute particulières telles les Droséra, petites plantes devenues carnivores pour pallier la pauvreté du milieu en éléments minéraux. Les tourbières sont également de véritables éponges, capables d'accumuler, de filtrer, puis de restituer dans les cours d'eau une eau de qualité, garantissant ainsi la préservation de la ressource en eau.

Droséra (plante carnivore) © N. Dupieux

Drainées, asséchées, remblayées, boisées ou cultivées, la moitié des tourbières ont disparu en France au cours des 50 dernières années. De nombreuses initiatives sont aujourd'hui conduites pour préserver la très grande valeur écologique, fonctionnelle, paysagère, archéologique et scientifique de ces milieux.

Les gorges

Lors de sa traversée de secteur de roches dures, le plus souvent dans sa partie amont, la rivière va creuser son lit et donner naissance à des gorges plus ou moins encaissées. Celles-ci présentent un intérêt paysager souvent très important, avec des points de vues spectaculaires sur la rivière coulant en contrebas.

© CEPA

Au plan biologique, il s'agit également de secteurs très intéressants abritant de nombreuses espèces. Plusieurs milieux naturels sont présents dans les secteurs de gorges : affleurements rocheux, zones de pelouses et de landes, forêts de pentes... Ils présentent des intérêts divers. Sur les affleurements rocheux au sol quasi inexistant se développent mousses, lichens et plantes adaptées comme les sédums. Les forêts sont le plus souvent très difficiles d'accès compte tenu de la pente.

© N. Dupieux

De ce fait, elles n'ont été que très peu exploitées par l'homme et présentent alors un caractère naturel exceptionnel, avec la présence de vieux arbres et de quantités importantes de bois morts, indispensables à la vie de nombreux insectes spécialisés comme les longicornes.

Les prairies de fauche

Il s'agit essentiellement de prairies inondables, situées dans la plaine alluviale. Fertilisées par les limons apportés par les crues hivernales, ces prairies étaient autrefois très prisées par les agriculteurs, qui trouvaient dans ces zones le principal moyen d'alimentation du bétail pendant la période hivernale.

© F. Noël / LPO Anjou

Les prairies les plus productives permettaient de produire du foin, tandis que celles se développant sur des sols pauvres étaient exploités pour la litière. Créées puis entretenues pendant des siècles par les paysans, les prairies de fauche Sont aujourd'hui très fortement menacées par le développement des cultures intensives dont le maïs ou les plantations de peupliers. Ces cultures nécessitent engrais et produits de traitement, source de pollution des eaux.

© P. Mossant

Pourtant les prairies de fauche constituent un milieu exceptionnel, qui hébergent une faune et une flore exceptionnelle tout au long de l'année comme le Râle des Genêts ou encore le Courlis cendré. Il est donc particulièrement important de travailler avec le monde agricole et de proposer des solutions durables pour garantir l'entretien de ces zones fragiles.