Planète

Nos rivières bougent

Dossier - Le bassin de la Loire, un espace remarquable
DossierClassé sous :géographie , Loire , fleuve

-

La Loire est le plus long fleuve de France avec ses 1 010 km. Son bassin versant couvre 110 000 km2, soit un cinquième du territoire français. Elle offre une biodiversité rare : 103 espèces végétales et 107 espèces animales protégées.

  
DossiersLe bassin de la Loire, un espace remarquable
 

La Loire et l'Allier représentent certainement parmi les plus beaux exemples de cours d'eau encore dynamiques en Europe de l'Ouest.


La Loire à Sully. © *J-P*, Flickr,  CC by-nc 2.0

Dans les plaines alluviales le cours d'eau va dissiper son énergie en arrachant des alluvions sur la berge et le fond et en les déposant sur la rive opposée. Au fil des saisons, le méandre va ainsi grandir jusqu'au stade où le cours d'eau va, à l'occasion d'une crue, le recouper ou le raccourcir, laissant derrière un bras mort.

Forêt alluviale au bord du Cher © N. Dupieux

C'est ce phénomène naturel de dynamique fluviale qui façonne une mosaïque de milieux en constante évolution à l'origine de la diversité des habitats. Les milieux ainsi formés, depuis les pelouses sèches des grèves jusqu'aux forêts alluviales en passant par les végétations humides des bras morts confèrent aux zones alluviales une grande valeur patrimoniale.

Les berges constituent des sites de reproduction pour l'Hirondelle de rivage. Les sables et galets érodés sont ensuite déposés en aval et accueillent l'Oedicnème criard. Plus loin, les prairies inondables, entretenues par le pâturage, côtoient les forêts alluviales, où s'abrite le Castor. Les anciens méandres délaissés momentanément par la rivière, appelés boires, accueillent notamment la tortue Cistude d'Europe.

Hirondelle de rivage dans son nid © C. Guihard/LPO

Par l'extraction massive de sables et graviers au sein des rivières et la mise en place de nombreux enrochements pour se protéger de l'érosion, l'homme a profondément perturbé la dynamique fluviale des cours d'eau, ce qui a provoqué l'enfoncement du lit (d'un mètre jusqu'à 3,5 m) avec de graves conséquences pour le fonctionnement écologique mais aussi pour les utilisateurs des rivières et de leurs richesses.

Création de méandres grâce à la dynamique fluviale © J.Saillard/CEPA

Pour préserver la dynamique fluviale, il faut redonner à la rivière un espace de liberté, c'est-à-dire une zone préservée permettant au cours d'eau de conserver sa divagation. Pour cela les opérateurs Loire nature acquièrent des terrains sur des zones d'érosion active afin de laisser les phénomènes s'exprimer et d'éviter le recours aux enrochements.

Boire © D. Tarrier