Planète

Biologie des conifères

Dossier - Tout savoir sur les conifères
DossierClassé sous :botanique , bois , pin

-

Ces arbres font partie des gymnospermes qui produisent des graines nues non enfermés dans un fruit. Leur habitat se situe majoritairement dans les régions froides et tempérées. Nous allons regarder, dans ce dossier, quelles sont les spécificités de ces arbres, quelles différences il y a entre eux et ce qu'on appelle les feuillus, les types de conifères que l'on trouve chez nous, quelles sont leurs utilisations et leur maladies mais aussi nous verrons qu'ils sont à la base de certaines civilisations en particulier dans l'ouest américain, chez les indiens de la côte.

  
DossiersTout savoir sur les conifères
 

Les "Conifères" comprennent un certain nombre de familles dont les plus importantes sont :

Sapin. © Music4life, Pixabay, DP

1 - Les Pinacées

- les sapins (Abies),
- les pins (Pinus),
- les épicéas (Picea),
- les tsugas (Tsuga),
- les Douglas (Pseudotsuga),
- les cèdres (Cedrus)
- les mélèzes (Larix) qui sont les seuls à perdre leurs feuilles en hiver.

Cèdre du Liban

2 - Les Taxodiacées

- les séquoias
- les Cryptomerias
- le cyprès chauve

Cyprès géant à Tours

3 - Les Araucariacées

- les araucarias (Araucaria
- les agathis propres à l'hémisphère Sud.

4 - Les Podocarpacées

- les Podocarpus, présents dans l'hémisphère austral dès l'ère secondaire
- les Phyllocladus.

Enfin, les Taxacées et les Céphalotaxacées comprennent les ifs dont notre if à baie (Taxus baccata), baie qui enveloppe la graine.

If, le fruit © Wikipedia

Quelques microgrammes de taxine, alcaloïde contenu dans le bois et les feuilles de l'if, sont mortels. Un enfant qui mâchonne un rameau d'if présente rapidement les premiers signes d'une intoxication à la taxine (syndrome extrapyramidal). Mais cet alcaloïde est aussi un anticancéreux puissant et les émondes d'if sont très recherchées par les laboratoires pharmaceutiques.

La plupart des conifères produisent sur le même pied des cônes mâles et des cônes femelles : ce sont des espèces monoïques. Quelques unes sont dioïques (Araucaria).

Les cônes mâles produisent des grains de pollenLes cônes femelles sont formés d'écailles à la face supérieure desquelles se trouvent deux ovules qui, s'ils sont fécondés, donneront deux graines à maturation très longue quelques mois à deux ou trois ans.

A - Reproduction

Comme les autres plantes à graines, les Conifères présentent une alternance de générations, c'est-à-dire de stades haploïdes et diploïdes. Le stade prédominant est celui de la génération sporophyte diploïde, où des spores sont produites par méiose.

Rameau de pin et position des cônes d'après Margot et Jaccottet

La phase gamétophyte haploïde se limite à un petit nombre de cellules retenues par le sporophyte et parasites de celui-ci. Les sporophytes ont des cônes mâles et femelles séparés (strobiles), généralement portés par un seul arbre. Chaque cône produit une sorte de spore qui se développe en un gamétophyte.

Cônes mâles de pin, immatures d'après Margot et Jaccottet

B - Cônes

Les cônes mâles produisent des milliers de grains de pollen (gamétophytes mâles) qui ont soit deux ailes, soit aucune. Libérés au printemps, ces grains sont transportés par le vent jusqu'aux cônes femelles.

Les cônes femelles sont constitués d'un ensemble de feuilles modifiées (bractées) munies d'une large écaille qui porte l'ovule. Les bractées et les écailles peuvent être séparées ou fusionnées. Chaque écaille porte généralement deux ovules. À l'intérieur de chaque ovule se développe un gamétophyte femelle, contenant un ou plusieurs oeufs.


Pinaceae cônes femelles immatures d'après Margot et Jaccottet

Coupe cône femelle

C - Fécondation

Le pollen pénètre dans l'ovule par le micropyle (ouverture) et germe, produisant un tube pollinique qui se développe dans le tissu de l'ovule. Le tube pollinique atteint un gamétophyte femelle et libère deux gamètes mâles (spermatozoïdes) dans un oeuf. Un des spermatozoïdes féconde l'oeuf et l'autre dégénère.

D - Embryologie

Le noyau de l'oeuf fécondé se divise, formant finalement un gros embryon. Dans un même ovule, plusieurs oeufs peuvent être fécondés et chacun peut former un embryon (polyembryonie). Un seul survit. Les embryons forment deux ou plusieurs feuilles embryonnaires (cotylédons). Le développement de l'embryon, qui devient le nouvel individu de la génération sporophyte, complète le cycle biologique des Conifères. L'ovule parvenu à maturité (contenant un gamétophyte femelle et un embryon) est une graine.

Cônes mûrs de séquoia géant

E - Graines

Les graines atteignent leur maturité à l'automne, l'année de la pollinisation. Chez certains (les pins), les graines parviennent à maturité après deux saisons de croissance. La plupart sont pourvues d'une ou de deux ailes. Les cônes s'ouvrent à l'automne et les graines sont dispersées par le vent.

F - Germination

Chez la majorité des espèces de Conifères des zones tempérées, les graines doivent subir une période de refroidissement avant de germer. Pendant la germination, la racine primaire pénètre dans le sol et se ramifie. La jeune pousse porte des cotylédons, mais forme bientôt des feuilles juvéniles et des branches latérales.