Planète

Spatule blanche

DéfinitionClassé sous :zoologie , oiseau , échassier
La spatule blanche fréquente les milieux aquatiques de faible profondeur. © Ferran Pestaña, CC BY-SA 2.0

Spatule blanche (Linnaeus 1758) - Platalea leucorodia

  • Ordre : Pelecaniformes
  • Famille : Threskiornithidae
  • Genre : Platalea
  • Taille : 0,70 m à 0,90 m (envergure 1,10 à 1,30 m)
  • Poids : 1,2 à 1,7 kg
  • Longévité : 25 à 28 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description de la spatule blanche

La spatule blanche, oiseau échassier, possède un plumage entièrement blanc. La tête est ornée d'une sorte de crête ébouriffée aux reflets jaunâtres. Pendant la période de reproduction, un collier jaune-orangé apparaît à la base du bec, tandis que le menton et la gorge se colorent d'une teinte orangée vive. Le bec allongé et noir arbore une forme de spatule qui permet à l'oiseau de fouiller la vase. En hiver l'extrémité du bec devient jaune-orangé. Les pattes et les doigts sont noirs.

Spatule blanche sondant l'eau. © Andreas Trepte, CC BY-SA 2.5

Habitat de la spatule blanche

La spatule blanche, dont il existe quatre sous-espèces, fréquente principalement les zones humides et marécageuses, les roselières ou les prairies bordant les rivières et les fleuves, les deltas et les estuaires, ainsi que certaines îles.  On trouve la sous-espèce Platalea leucorodia leucorodia depuis la façade atlantique jusqu'en Europe centrale, tandis que la sous-espèce Platalea leucorodia major possède la plus vaste distribution géographique car elle est présente depuis l'Oural jusqu'en Chine en passant par le Pakistan et l'Inde. Elle hiverne dans toute la ceinture équatoriale du continent africain et les populations asiatiques passent la mauvaise saison dans le sud-est de la Chine. La sous-espèce Platalea leucorodia balsaci est inféodée aux îles du Banc d'Arguin situées au large de la Mauritanie, et la dernière sous-espèce, Platalea leucorodia archeri, vit sur les côtes de la mer Rouge et en Mauritanie.

Habitat type de la spatule blanche. © Lip Kee, CC BY-SA 2.0

Comportement de la spatule blanche

Le comportement de la spatule blanche varie selon la sous-espèce. Les populations mauritaniennes et du golfe Persique sont sédentaires, alors que les autres sont migratrices. Elles se retrouvent parfois sur les mêmes sites de reproduction. Sur un plan plus général, l'oiseau est grégaire et nidifie en colonies parfois denses. La spatule blanche est monogame. Elle se nourrit par petits groupes en marchant lentement dans l'eau. Lorsqu'elle ne recherche pas sa nourriture et qu'elle ne dort pas, elle passe une grande partie de son temps à entretenir son plumage. 

Sur un arbre perché. © Kip Lee, CC BY-SA 2.0

Reproduction de la spatule blanche

Le nid est une plateforme constituée de branchages et de roseaux, tapissé d'herbe lorsqu'il est construit dans les branches d'un arbre ou dans un buisson à plusieurs mètres de hauteur, ou d'algues et de laiches lorsqu'il est posé sur le sol sableux d'une île. La femelle y dépose de 3 à 4 œufs qui sont couvés par les deux parents pendant 24 à 25 jours. Le bec des poussins n'est pas aplati à la naissance. Il commence à se former à partir du neuvième jour et acquiert sa forme définitive au bout de 2 semaines. Les juvéniles quittent le nid entre le sixième et la septième semaine et sont matures sexuellement vers 3 ou 4 ans.  

Spatule blanche sur son nid. © Paulu, CC BY-NC-ND 2.0

Régime alimentaire de la spatule blanche

La spatule blanche se nourrit de petites proies, qu'elle capture au toucher en sondant l'eau et la vase. Elle mange des insectes aquatiques, des crustacés et des mollusques, mais aussi des amphibiens et des petits poissons. Il lui arrive également d'ingérer des plantes aquatiques. Les sous-espèces vivant sur les bancs de sable mauritanien et sur les côtes de la mer Rouge, mangent également du plancton et du krill.

Groupe de spatules blanches à la pêche. Ferran Pestaña, CC BY-SA 2.0

Menaces sur la spatule blanche

Les effectifs ne sont pas globalement menacés du fait de leur vaste distribution géographique. L'espèce est pourtant vulnérable aux agressions habituelles, telles que la destruction des zones humides, la réduction des aires de reproduction et l'emploi des pesticides ou même la chasse. Les populations les plus fragiles sont celles vivant sur le Banc d'Arguin et celles de la mer Rouge. Une grande proportion des poussins mauritaniens sont tués par les chacals et sont à la merci de submersion marine en cas de tempêtes. Les couples nicheurs du Soudan et de Somalie ne sont pas protégés, et sont fréquemment dérangés par les activités humaines.

Ci-dessous, quelques parcs et réserves où l'on peut observer la spatule blanche dans son milieu naturel.

Mauritanie

  • Parc national du Banc d'Arguin ;
  • Parc national du Diawling.

Autriche

  • Parc naturel du Neusiedler See.

France

  • Parc naturel de Brière.

Sénégal

  • Parc national du Djoudj.

Inde

  • Parc national de Keoladeo ;
  • Sanctuaire national de la rivière Chambal.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi