Photo d'un rouge-gorge. © Patrick Straub

Planète

Rouge-gorge familier

DéfinitionClassé sous :zoologie , oiseau , passereau

Rouge gorge familier – Erithacus rubecula (Linnaeus 1758)

  • Ordre : Passériformes     
  • FamilleMuscicapidae   
  • Taille : 14 cm 
  • Envergure : 20 à 22 cm 
  • Poids : 16 à 22 g 
  • Longévité : 15 ans

Statut de conservation IUCN : LC préoccupation mineure

Description

Le rouge-gorge est l'un des passereaux les plus familiers de nos jardins. En effet, il est aisément identifiable grâce à son plastron orange foncé qui lui donne son nom. Mâle et femelle sont presque semblables. Ils présentent tous deux des yeux noirs, une calotte, des ailes, un dos et une queue bruns, un ventre blanc et la fameuse « poitrine rouge ». L'oiseau possède de longues pattes et un corps rond.

Habitat

L'oiseau est commun sur l'ensemble du continent européen, en Asie et en Afrique du Nord. Il se plaît dans des environnements de bocages, les parcs, les jardins et les bois clairs. C'est un migrateur partiel, mais de nombreux individus passent l'hiver sous nos latitudes.

Comportement

Dressé sur ses longues pattes, le rouge-gorge agite les ailes et la queue en permanence lorsqu'il est au sol où il est sans cesse en mouvement. Il est territorial à l'excès. En période de reproduction, les mâles peuvent se battre entre eux jusqu'à la mort. L'oiseau s'aventure fréquemment à proximité des habitations et y pénètre parfois, ce qui lui a valu le surnom de « familier ». Son vol est furtif et s'effectue le plus souvent sous couvert, à l'abri des branchages.

Régime alimentaire

Le rouge-gorge se nourrit essentiellement d'insectes et d'Invertébrés, mais il lui arrive de se régaler de graines et de baies. C'est un visiteur occasionnel des mangeoires en hiver.

Reproduction

Le nid est généralement caché dans une végétation dense, mais on peut en trouver dans de vieilles boîtes aux lettres inutilisées ou de grosses boîtes de conserve usagées. La femelle y dépose de 4 à 7 œufs blancs mouchetés de brun qui incubent pendant deux semaines. Lorsque la femelle pond une seconde couvée, le mâle prend le relais pour nourrir les petits de la précédente.

Chant

Son chant se constitue d'une série de trilles courtes, douces et limpides, et d'un gazouillis ténu.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi