Planète

Chacal doré

DéfinitionClassé sous :zoologie , Chacal , canidé
Photo d'un chacal doré. © Tbjornstad - domaine public

Chacal doré (Linnaeus 1758) - Canis aureus

  • OrdreCarnivora
  • Sous ordreCaniformia
  • FamilleCanidae
  • GenreCanis
  • Taille : 0,70 à 0,85 m (hauteur au garrot 0,50 m - longueur de la queue 0,25 m)
  • Poids : 7 à 14 kg
  • Longévité : 10 à 15 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du chacal doré

L'aspect général du chacal doré fait songer à celui du loup mais il s'en distingue par une taille inférieure et des pattes plus courtes. Le pelage est grossier et court, généralement d'un coloris jaune paille ou brun, mais la teinte peut varier selon la région et la saison. Certains spécimens peuvent arborer un poil argenté sur la partie supérieure, mais cette caractéristique semble être propre aux individus vivant dans les régions montagneuses. 

Chacal doré. © D. Gordon E. Robertson - CCA-S A 3.0 Unported licence

Habitat du chacal doré

Le chacal doré est un habitant des steppes et des régions semi-désertiques boisées de buissons denses et impénétrables. On le trouve depuis le sud de l'Europe en Italie au Caucase jusqu'en Inde, et dans les savanes d'Afrique jusqu'à 3.000 mètres d'altitude. Il fréquente également les abords des villes européennes du Sud.

Comportement du chacal doré

Le chacal doré vit généralement seul ou en couple (il est alors fidèle à vie), mais aussi en petits groupes familiaux à l'approche de l'hiver. C'est un animal qui marque  et défend son territoire dont la superficie avoisine les 2,5 km². Les intrus sont attaqués et expulsés. Contrairement aux idées reçues, le canidé est un excellent chasseur qui course sa victime jusqu'à l'épuisement. Il lui déchire alors les tendons pour l'empêcher de fuir et l'éviscère. À l'instar de bien d'autres canidés, il pratique le mulotage qui est la technique de chasse aux petits rongeurs propre aux membres de cette famille. L'animal saute à la verticale pour essayer de retomber sur sa proie. Il occupe généralement une tanière souterraine déjà creusée par un autre animal ou au cœur d'un buisson épais. Très organisé, il marque son territoire de repères indiquant les zones consacrées à la toilette, aux jeux ou à la détente.

Chacal doré en maraude. © D. Gordon E. Robertson - CCA-S A 3.0 Unported licence

La communication orale est un élément très important dans la vie du chacal. C'est un animal... bavard et sa gamme de vocalisations est composée de sept sons différents et les tonalités varient selon les espèces (Seitz 1959). Elles peuvent être lamentations, grognements, jappements ou reniflements selon les situations. Lorsqu'un chacal alerte ses congénères de l'arrivée d'un grand prédateur, les autres se mettent à hurler en chœur. Les occasions de donner de la voie sont nombreuses. Ils peuvent servir à resserrer les liens familiaux, le statut ou de simples modifications météorologiques.

Reproduction du chacal doré

La période de reproduction varie selon les régions. L'œstrus ne dure qu'une petite huitaine de jours. Après une gestation de deux mois, la femelle met bas de 3 à 6 petits dont seuls les deux tiers survivent. Aveugles à la naissance, les jeunes tètent leur mère pendant un mois, puis ils commencent à goûter de la viande régurgitée par les deux parents. Ils sont définitivement sevrés au bout de cinq mois. L'éducation des jeunes est assurée autant par le mâle que par la femelle et l'apprentissage de la chasse est achevé vers 10 mois. Les jeunes ne quittent pas leurs parents la première année car ils contribuent à la protection de la portée suivante. Ce comportement augmente les chances de survie des futures portées.

Régime alimentaire du chacal doré

Le chacal doré est opportuniste est davantage prédateur que charognard. Il chasse les petits rongeurs, les oiseaux, les amphibiens et les lézards, mais mange également des fruits, des racines et des tubercules. À proximité des agglomérations humaines, il cherche sa nourriture dans les décharges, près des abattoirs ou même le long des voies de chemin de fer qui par endroits sont jonchées de déchets de nourriture jetés par les fenêtres par les passagers. Dans la savane africaine, la récupération de charognes ne représente qu'un faible pourcentage de son alimentation, car il entre en concurrence directe avec l'hyène tachetée qui est plus puissante.

Chacal doré et flamants roses. © Vincenzo Gianferrari Pini - CCA-S A 2.5 Italy licence

Menaces sur le chacal doré

Les populations ne semblent pas menacées dans leur globalité. Seules quelques espèces et sous-espèces sont jugées en danger, dont le chacal de Simiens ou loup d'Abyssinie (statut UICN : EN en danger) dont la population ne dépasse pas les 500 individus (entre septembre 2003 et janvier 2004 une épizootie de rage a décimé 65 animaux).

Le saviez-vous ?

Le biologiste anglais Thomas Huxley soupçonnait depuis 1880 qu'une espèce de loup vivait dans les régions montagneuses de l'Éthiopie. Et récemment, des scientifiques de l'Oxford University's Wildlife Conservation Research Unit des universités d'Oslo et d'Addis Abeba  ont effectivement découvert une nouvelle espèce de loup gris qu'ils pensaient jusque-là être un chacal égyptien. Actuellement appelé Canis aureus lupaster que les spécialistes pensent être une ancienne lignée de loups gris (Canis lupus) ayant colonisé le continent africain il y a 3 millions d'années, l'animal pourrait rapidement être rebaptisé loup africain.

Cela vous intéressera aussi