Planète

Bison d'Amérique du Nord

DéfinitionClassé sous :zoologie , Bovidé , ruminant
Photo d'un bison blanc. © Mongo, Wikipédia, domaine publique

Bison d'Amérique du Nord  (Linnaeus 1758) - Bison bison

  • Ordre Artiodactyla
  • FamilleBovidae
  • Sous famille Bovinae
  • Genre Bison
  • Taille : 2,00 à 3,50 m  (hauteur au garrot 1,50 à 2,00 m - longueur des cornes env 0,40 m)
  • Poids : 500 à 1 000 kg
  • Longévité : non déterminé à l'état sauvage - 25 à 30 ans en captivité

Statut de conservation UICN : NT quasi menacé

Description du bison d'Amérique du Nord

La tête, le poitrail et les membres antérieurs sont massifs. La toison présente un coloris brun, clair en été après la mue et foncé en hiver. Le manteau qui lui couvre les épaules est plus fourni que celui de son cousin européen et la bosse de muscles et de tissus graisseux située entre les épaules est plus volumineuse. Sa morphologie générale est plus trapue également que celle de Bison bonasus

Bison américain. © Jack Dykinga, Wikipédia domaine public

Habitat du bison d'Amérique du Nord

Les grands troupeaux de bisons américains hantaient principalement les grandes plaines de l'Ouest, mais on en trouvait un peu partout depuis le Canada et de part et d'autre des montagnes Rocheuses jusqu'au Mexique.

Comportement du bison d'Amérique du Nord

Les bisons forment des troupeaux maternels regroupant des femelles avec les veaux et d'autres plus âgées qui veillent sur le groupe et servent de guides. Les mâles se regroupent entre eux et les deux sexes ne se retrouvent qu'à la saison de reproduction. L'animal étant capable de manger énormément d'herbe en un laps de temps très court, il est obligé de se déplacer régulièrement lorsque cela est possible. Le phénomène de migration est donc un élément essentiel à la survie du bison. Ce dernier se vautre régulièrement dans des dépressions peu profondes du sol, humides ou sèches pour s'enduire de boue ou de poussière. Cet agissement a pour fonction de pratiquer la thermorégulation, de soulager les démangeaisons et de se débarrasser des ectoparasites tels que les tiques ou les poux.

Bisons en groupe. © Wikipédia domaine public

Reproduction du bison d'Amérique du Nord

Pendant la saison de reproduction qui a lieu en été durant les mois de juillet et d'août, les mâles les plus forts maintiennent un petit harem de femelles pour s'accoupler. La gestation dure neuf mois et la femelle ne met bas qu'un seul jeune par portée. Le nouveau-né pèse de 15 à 30 kilos et commence à allaiter une heure seulement après la naissance. Au bout de quinze jours il commencera à ingérer des végétaux mais le sevrage n'interviendra qu'au terme d'une huitaine de mois. La maturité sexuelle sera atteinte au bout de trois ans environ.

Régime alimentaire du bison d'Amérique du Nord

Le bison américain est herbivore, il se nourrit de diverses herbacées, de graminées de prairie et de jeunes plants de végétaux ligneux. Il peut ingurgiter jusqu'à 25 kilos de végétaux par jour.

Menaces sur le bison d'Amérique du Nord

Avant l'arrivée des colons européens, les bisons étaient entre 50 à 70 millions à vivre et à migrer en Amérique du Nord. Si la prédation effectuée par les tribus indiennes est aujourd'hui sujette à controverse (ces hommes n'auraient pas été aussi « écologistes » qu'on le croit) n'a jamais mis l'espèce en danger, celle-ci a failli être exterminée au XIXe siècle. La chasse effrénée qui fut menée pour le commerce des fourrures et de la viande, pour protéger les voies de chemin de fer des troupeaux qui auraient pu les bloquer des jours durant (les locomotives étaient équipées de pare-buffles), et pour affamer les Indiens afin qu'ils se soumettent plus rapidement, a réduit le nombre de ces animaux à 800 en quelques décennies ! Ce ne fut que grâce à la mobilisation de quelques femmes de classe moyenne courageuses que l'animal acquit un statut de protection. Ainsi en 1905 naquit The American Bison Society dont l'objectif fut de protéger les survivants et d'en assurer la reproduction. Les effectifs vivant dans les zoos, les parcs animaliers, les élevages privés et les réserves naturelles sont aujourd'hui estimés à environ 300.000 têtes.

Bisons au Yellowstone. © Daniel Mayer, GFDL, version 1.2

Les seuls ennemis naturels du bison sont actuellement le loup, le puma et le grizzly. Généralement les prédateurs s'en prennent aux veaux et aux femelles plus faibles, mais il arrive que des mâles adultes se fassent attaquer.

Le saviez-vous ?

Le bison un l'animal dont la rencontre peut s'avérer être extrêmement dangereuse pour l'Homme au même titre qu'une confrontation avec un ours. En effet, si un inconscient les approche de trop près (et c'est malheureusement souvent le cas parce que les visiteurs ne prennent pas la mesure des risques qu'ils encourent), il ne se contente pas de mimiques d'intimidation, il charge. De nombreux accidents ont déjà eu lieu dans les parcs nationaux, dont celui de Yellowstone. 

De récentes études génétiques effectuées sur les troupeaux de bisons d'élevages privés ont établi que de nombreux animaux possèdent des gènes de bœuf. Il n'existerait qu'environ 12.000 bêtes de race pure dans le monde. 

Par le passé, les migrations des troupeaux suivaient un axe nord-sud. Mais la piste de migration principale est-ouest a permis aux pionniers de l'Ouest de suivre une piste toute tracée, et a préfiguré le tracé du chemin de fer transcontinental. Le sénateur Thomas Benton (14 mars 1782 - 10 avril 1858) a salué cet animal qui, selon lui, a permis de construire rapidement la voie du chemin de fer vers le Pacifique. Ce qui n'a pas empêché les massacres dont il est question plus haut...

La naissance de bisons blancs est rare. Les estimations sont de 1 animal atteint de leucistisme pour 10 millions de naissances. Mais ces « phénomènes » étaient considérés comme sacrés et leur importance spirituelle était considérable pour toutes les nations indiennes. De nombreuses légendes y font référence dont celle de Femme Bison Blanc (Pte San Win) qui se trouve au cœur de la religion des Sioux Lakota. Elle leur offrit la pipe sacrée, et enseigna aux tribus formant les Sept Feux du Conseil (Oceti Sakowin) comment se comporter et à respecter le bison qui était intimement lié à leur existence, puisqu'il leur permettait de se nourrir, de se vêtir, de s'abriter, de s'armer et de fabriquer toutes sortes d'objets utiles à la vie courante.

Cela vous intéressera aussi