Des images spectaculaires de la tornade qui a touché l'Alsace le 4 mai

Classé sous :météorologie , Tornade , alsace
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Une puissante tornade recréée par ordinateur  Préoccupés par les centaines de tornades qui tourmentent le centre des États-Unis chaque année, les chercheurs de ce pays tentent de mieux comprendre la formation de ces monstres dévastateurs. Des scientifiques ont reconstitué avec un supercalculateur la tornade « El Reno », une des plus puissantes jamais observées, qui a frappé l’Oklahoma le 24 mai 2011. Elle détruisit tout sur son passage sur plus de 100 km durant près de deux heures… Grâce à cette simulation, on repère mieux les phénomènes à l'œuvre. 

De nombreux orages ont éclaté sur le nord-est de la France ce mercredi après-midi. Une tornade s'est formée sous une petite cellule orageuse très active aux alentours de 15 h 45 à l'ouest de Strasbourg dans le Bas-Rhin, dans le secteur de Landersheim et a été filmée par de nombreux témoins. Selon l'équipe de Météo Suivi Alsace qui s'est rendue sur place, le tourbillon aurait parcouru moins d'un kilomètre en laissant des traces discrètes sur le sol : aucun dégât n'est à signaler hormis quelques arbres et branches cassés. L'Observatoire français des tornades et orages violents, Keraunos, devra mener une enquête sur le terrain pour déterminer la puissance du phénomène mais il semblerait que la tornade alsacienne n'ait pas dépassé le stade EF0 (sur 5), soit des vents compris entre 105 et 137 km/h. Sur les vidéos des témoins, on voit clairement le tube qui descend de l'orage, et le « buisson » de poussières près du sol (l'air aspiré) qui rend le phénomène impressionnant.

Les tornades ne sont pas si rares en France, mais souvent de faible intensité et très éphémères. Il y a 20 à 50 tornades par an en moyenne en France, principalement entre mai et octobre, avec un pic en août. Cependant, les chiffres réels pourraient être plus élevés car la plupart des tornades passent inaperçues.

Les tornades sont possibles un peu partout en France, mais comme aux États-Unis, il y a une « allée des tornades » qui se distingue : du Poitou, en passant à l'ouest de l'Ile-de-France, et en particulier de l'extrême nord de la France jusqu'en Belgique. Elles se forment en général dans les zones plates, dans les champs de céréales, comme celle en Alsace.

Pour autant, le Bas-Rhin n'est que rarement touché par les tornades : la dernière observée dans ce département date du 8 septembre 2010 à Seebach, selon l'Observatoire Keraunos.

Les tornades sont plutôt rares dans le Bas-Rhin, et celle de mercredi est restée faible. © Canva