Mesure de l'altitude du Canigou par GPS : Les Géomètres-Experts des Pyrénées-Orientales vont procéder le 1er et 2 octobre 2004 à la première mesure centimétrique par G.P.S. (positionnement par satellites) du CANIGOU, sommet mythique du pays catalan.
Cela vous intéressera aussi

Une équipe constituée par le CNRS (ISTEEM Montpellier/ Laboratoire de Dynamique de la LithosphèreLithosphère), TRIMBLE (leader mondial de GPSGPS représenté par la société GEOMESURE), l'I.G.N. (Institut Géographique National) et les GEOMETRES-EXPERTS du département entreprend le challenge technique de mesurer par ce procédé innovant l'altitude du Pic Canigou.

Cette technologie avait déjà permis de déceler des écarts importants sur des opérations identiques : Mont Everest à 8846 m au lieu de 8848 m, Mont-Blanc à 4810,4 m au lieu de 4807 m, ou plus récemment le sommet de l'Océan Indien (Le Piton des Neiges à 3071,5 m au lieu de 3069 m).

Cette mission a donc pour objectif la vérification de l'altitude du Canigou, effectuée pour la première fois de son histoire par ce procédé, et avec une précision plus grande que celle obtenue pour le Mont-Blanc.

C'est donc une première sur les Pyrénées-Orientales, car bien que ce sommet ne soit pas le plus haut des Pyrénées, ni même celui du département, sa symbolique et sa majesté sont connues de beaucoup et reconnues par le visiteur de passage.

De plus, les observations dans cet environnement d'altitude sont confidentielles (propagation des ondes différentes dans l'atmosphèreatmosphère, modélisationmodélisation du géoïdegéoïde imprécise) et cette mission apportera des éléments de mesures supplémentaires pouvant améliorer l'utilisation de cette technologie.

 <br />&copy; GPS de marque TRIMBLE

© GPS de marque TRIMBLE

A l'heure du développement et de la démocratisation du G.P.S. (programme européen GALILEOGALILEO devant permettre l'autonomieautonomie technologique avec la mise en place d'une constellationconstellation satellitaire et d'un système nouveaux), la synergiesynergie des compétences d'entreprises privées et d'organismes publics sera un modeste exemple de collaboration fructueuse participant à cet élanélan.

Le Canigou en résumé chiffré :

Longtemps considéré comme la plus haute montagne des Pyrénées (jusqu'au début du 19ème siècle), son altitude fut établie à: 2803 mètres (1441 toises) par Jacques Cassini qui l'utilisa dans ses travaux de triangulationtriangulation pour le calcul de la Méridienne, travaux repris par Delambre et Méchain pour la mesure de l'arc du méridienméridien entre Dunkerque et Barcelone (base de l'étalon métrique)
2809 mètres sont annoncés en 1816 par MM. Vidal et Reboul
En 1831, les officiers géodésiens Corabeuf et Testu publient leurs calculs : 2785,77 mètres ! 2784,16 mètres (altitude répertoriée par l'I.G.N à ce jour.)

Et une vue imprenable au sommet :

on peut distinguer la Barre des Ecrins (Alpes) à 412 kilomètres visible depuis Marseille à 252,9 kilomètres (sous certaines conditions atmosphériques) et bien sûr, depuis Barcelone et de nombreux points de la Région Languedoc-Roussillon

Vous désirez participer :

Monsieur Jean-Pierre ROMERO
Président des Géomètres-Experts des P-O
32, rue Alexandre Ansaldi
66100 PERPIGNAN
Télécopie : 04.68.62.09.45

Tél : 04.68.62.22.47 ou 06.07.13.15.42
email : [email protected]

Partenaires :

GEOMETRES-EXPERTS :

Professionnels indépendants exerçant une activité libérale, constituées d'ingénieurs topographestopographes, ayant délégation de pouvoir public pour fixer la délimitation concrète et juridique des biens fonciers (bornagesbornages, divisions, copropriété,...)

La plus ancienne activité du géomètre-expert est née avec la propriété foncière elle-même. Aussi, les géomètres-experts contemporains ont de lointains ancêtres en Chaldée, en Egypte ou chez les Etrusques et plus récemment les arpenteursarpenteurs romains.

Spécialistes de la mesure, des projets d'aménagement foncier ou immobilier, routier, rural et urbain, des systèmes d'information géographique, ils sont aujourd'hui en France près de 2.000 et emploient environ 10.000 collaborateurs.

CNRS (ISTEEM Montpellier/ Laboratoire de Dynamique de la Lithosphère)

Le laboratoire est composé de plusieurs équipes de géologuesgéologues, géochimistes et géophysiciens assistés d'un personnel spécialisé, tous contribuant à leur manière à une meilleure connaissance de la structure et de l'évolution de la lithosphère depuis la formation des orogènesorogènes jusqu'aux processus de surface et de la mécanique des faillesfailles et des séismesséismes jusqu'à l'étude des réservoirs sédimentaires fracturés. Nous mettons en œuvre pour cela une grande variété de techniques comme la géochimie isotopique, l'imagerie spatiale, la modélisation expérimentale, la géodésiegéodésie ou encore la gravimétriegravimétrie absolue.

TRIMBLE (société GEOMESURE) Leader mondial de GPS

SARL créée en 2000 par M. Christian DEGAND, ancien responsable Géodimeter France - Belgique, qui depuis 1975 travaille au service des GéomètresGéomètres.
Aujourd'hui cette entreprise représente TRIMBLE (Geodimeter, Zeiss, Mensi, Aplanix ...) pour le sud de la France, 100% autonome, sa mission : importation, mise en service, installation, formation tous niveaux, maintenancemaintenance électro-optique et GPS, Location...

I.G.N. (Institut Géographique National)

Organisme public d'Etat ayant mission d'établir la cartographie nationale ainsi que la production, la validation et la maintenance des systèmes de référence planimétriques et altimétriques, en France et à l'étranger.
Il intervient également dans la production de bases de donnéesbases de données cartographiques pour les systèmes d'information géographique. Il est surtout connu du grand public pour l'établissement de ses cartes qui accompagnent les randonneurs et autres amoureux de la nature.