Cela vous intéressera aussi

L'orogenèse, ou orogénie, caractérise l'ensemble des processus géodynamiques qui dépendent de la tectonique des plaques et qui aboutissent à la formation d'un système montagneux au sens large.

Il est appelé orogène s'il est édifié sur une portion instable de l'écorce terrestre, et que des plis et des nappes de charriage témoignent de l'important resserrement dont il a été victime. Un orogène résulte donc de la collision de deux plaques lithosphériquesplaques lithosphériques continentales de nature et de densité différentes. L'Himalaya doit son existence à la collision entre les plaques eurasienne et indienne.

D'autres mécanismes d'orogenèse : la subduction et l'obduction

Il existe également d'autres systèmes d'orogenèse qu'il convient de présenter.

L'orogenèse par subductionsubduction survient notamment lorsqu'une plaque océanique subduit sous une plaque continentale. Il se forme alors un arc volcaniquearc volcanique en avant de cette dernière, qui va petit à petit augmenter en volumevolume au cours des ères géologiquesères géologiques. La matièrematière ajoutée va alors former des reliefs et donc une chaîne montagneuse... le long d'une cordillère. L'exemple le plus frappant n'est autre que la cordillère des Andes.

Une subduction océan-océan (quand une plaque océanique passe sous une consœur) peut également donner naissance à des reliefs, avec la formation de l'arc volcanique qui va progressivement se « continentaliser » au cours des ères géologiques par ajout de matière.

Enfin, le relief peut se former par obduction, comme en Oman, dans l'est de la péninsulepéninsule Arabique. Cela survient lorsqu'une plaque océanique passe au-dessus d'une plaque continentale, plutôt que de subduire.