Déjà un tiers des glaciers classés au Patrimoine mondial de l’Unesco sont en péril et devraient avoir disparu d’ici trois décennies, ce qui est très court. Et s’il n’y a pas de mesures prises pour restreindre le réchauffement climatique, la moitié des glaciers va suivre avant la fin du siècle.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La rupture spectaculaire du glacier Helheim au Groenland Spectacle impressionnant de la nature : un iceberg se détache de l’immense glacier Helheim au Groenland. Long de plus de 6 km, sa dérive vers l’océan n’est pas sans inquiéter les scientifiques qui l’observent. La fonte des glaces s’accélère au Groenland mais aussi en Antarctique.

Un tiers des glaciers classés au Patrimoine mondial de l'Unesco vont disparaître d'ici à 2050 « quel que soit le scénario climatique », alerte l'organisation de l'ONU, qui appelle à « rapidement réduire les émissions de CO2 » pour préserver les deux tiers restants. L'étude porteporte sur 18.600 glaciers de 66.000 km2 au total répartis sur 50 sites du patrimoine mondial, soit 10 % de la surface glaciaire totale de la Terre, « représentatifs » de l'état des glaciers mondiaux, précise l'Unesco dans le communiqué publié jeudi 3 novembre 2022.

Selon le rapport du GiecGiec, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climatclimat, paru au printemps dernier, la fontefonte des glaces et des neiges est l'une des 10 menaces majeures causées par le réchauffement climatique. Les glaciers du Patrimoine mondial fondent à raison de 58 milliards de tonnes de glace par an, soit le volumevolume d'eau utilisé annuellement par la France et l'Espagne, contribuant à l'élévation mondiale du niveau de la mer, explique l'Unesco.

Voir aussi

Cet atlas mondial de plus de 200.000 glaciers oblige les scientifiques à revoir les estimations des stocks d’eau glaciaire

Les deux tiers qui ne disparaîtront pas forcément « pourraient être sauvés si nous limitions le réchauffement climatique à +1,5 °C », ajoute l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

Cirque de nature sauvage de montagne des Pyrénées avec lac glacé au pied du Mont Perdu. Les glaciers des Mont Perdu auront très probablement disparu d’ici 2050. © Ourson+, Adobe Stock
Cirque de nature sauvage de montagne des Pyrénées avec lac glacé au pied du Mont Perdu. Les glaciers des Mont Perdu auront très probablement disparu d’ici 2050. © Ourson+, Adobe Stock

Une COP27 jugée cruciale

La conférence de l'ONU sur le climat, qui se tient du 6 au 18 novembre dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, sera « cruciale pour aider à trouver des solutions », a souligné la directrice de l'Unesco, Audrey Azoulay. Tous les glaciers classés au patrimoine mondial en Afrique « vont très probablement avoir disparu » d'ici à 2050, notamment ceux du Parc national du Kilimandjaro, en Tanzanie.

Voir aussi

Le Moyen-Orient et la Méditerranée se réchauffent 2 fois plus vite que le reste du monde

En Europe, les glaciers des Pyrénées-Mont Perdu en France et en Espagne devraient disparaître, au même titre que ceux des Dolomites en Italie et des parcs nationaux du Yellowstone et de Yosemite aux États-Unis.

Les glaciers des aires protégées des trois fleuves parallèles au Yunnan en Chine ont vu leur volume plus que divisé par deux et fondent actuellement le plus rapidement parmi les sites classés.

« Environ 50 % des glaciers du patrimoine mondial pourraient presque entièrement disparaître d'ici 2100 dans un scénario où les émissionsémissions resteraient à leur niveau actuel », prévient l'organisation.

Au-delà d'un appel à une réduction « drastique » des émissions de gaz à effet de serre, l'Unesco demande la création d'un « fonds international pour la surveillance et la préservation des glaciers ».

Exemples de glaciers menacés par région (source Unesco)

Afrique :

  • Selon les données disponibles, les glaciers de tous les sites d'Afrique inscrits au patrimoine mondial auront très probablement disparu d'ici 2050, y compris le parc national du Kilimandjaro et le mont Kenya.

Asie :

  • Les glaciers des aires protégées des trois fleuves parallèles au Yunnan (Chine), qui ont connu la perte de massemasse la plus élevée par rapport à 2000 (57,2 %), sont ceux dont la fonte est la plus rapide de la Liste.
  • Les glaciers du Tien Shan occidental (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan) ont reculé de 27 % depuis 2000.

Europe :

  • Les glaciers des Pyrénées - Mont Perdu (France, Espagne) auront très probablement disparu d'ici 2050.
  • Les glaciers des Dolomites (Italie) auront très probablement disparu d'ici 2050.

Amérique latine :

  • Les glaciers du parc national de Los Alerces (Argentine) ont connu la deuxième plus grande perte de masse par rapport à 2000 (45,6 %).
  • Les glaciers du parc national de Huascarán (Pérou) ont reculé de 15 % depuis 2000.

Amérique du Nord :

  • Les glaciers du parc national de Yellowstone (États-Unis d'Amérique) auront très probablement disparu d'ici 2050.
  • Les glaciers du parc national de Yosemite (États-Unis d'Amérique) auront très probablement disparu d'ici 2050.
  • Les glaciers du parc international de la paix Waterton-Glacier (Canada, États-Unis d'Amérique) ont perdu 26,5 % de leur volume en 20 ans.

Océanie :

  • Les glaciers de Te Wahipounamu - zone sud-ouest de la Nouvelle-Zélande (Nouvelle-Zélande) ont perdu près de 20 % de leur volume depuis 2000.

La moitié des glaciers classés au patrimoine mondial pourraient disparaître d’ici 2100

Article de l'AFP publié le 2 mai 2019

Sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco, des sites naturels -- ou culturels -- dont l'intérêt est considéré comme exceptionnel au regard de l'humanité. C'est le cas de nombreux glaciers. Mais selon une étude, la moitié d'entre eux est menacée d'extinction d'ici la fin de ce siècle.

L'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCNIUCN) -- connue pour sa Liste rouge des espèces menacées d'extinction -- vient de publier une étude qui dresse le premier inventaire des glaciers situés sur des sites du patrimoine mondial. Elle documente environ 19.000 glaciers, soit 9 % des glaciers de la planète. Parmi lesquels, certains des plus emblématiques du monde, comme le grand glacier d'Aletsch dans les Alpes suisses, celui du Khumbu dans l'Himalaya ou le Jakobshavn au Groenland.

Selon l'étude, 33 % à 60 % du volume total de glace présent en 2017 dans les sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco auront disparu d'ici 2100. Le pourcentage dépendra de l'évolution des émissions de gaz à effet de serre (GES). « Il est urgent de réduire considérablement les émissions de GES. C'est le seul moyen d'éviter le déclin durable et irréversible des glaciers et les conséquences sociales, économiques et migratoires majeures qui en découlent », a déclaré dans un communiqué Jean-Baptiste Bosson, auteur principal de l'étude.

Au moins 33 % des volumes de glace en moins d'ici 2100

Si les émissions de GES continuent d'augmenter comme au cours des dernières décennies, soit un niveau d'émissions dites « élevées », les scientifiques prévoient la disparition des glaciers d'ici à la fin du 21e siècle dans 21 des 46 sites naturels du patrimoine mondial. « Même dans un scénario basé sur des émissions faibles », respectant les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat, « 8 des 46 sites du patrimoine mondial verront leurs glaciers disparaître d'ici 2100 », a alerté l'IUCN.

En Europe, la disparition de petits glaciers est prévue dans le site du mont Perdu, dans les Pyrénées – ici au centre de la photo -, d’ici 2040. © Patrick Rouzet, Wikipedia, CC by-SA 3.0
En Europe, la disparition de petits glaciers est prévue dans le site du mont Perdu, dans les Pyrénées – ici au centre de la photo -, d’ici 2040. © Patrick Rouzet, Wikipedia, CC by-SA 3.0

Même si les émissions de gaz à effet de serre diminuent

« La perte de ces glaciers emblématiques serait une tragédie et aurait des conséquences majeures sur la disponibilité des ressources en eau, sur l'élévation du niveau de la mer et les régimes climatiques », a déclaré Peter Shadie, directeur du Programme du patrimoine mondial de l'UICNUICN.

Selon l'étude, plusieurs sites du patrimoine mondial seront fortement touchés par la hausse des températures ces prochaines années. Le Parc national de Los Glaciares, en Argentine, où se situent certains des plus grands glaciers de la planète, devrait enregistrer une très importante perte de glace, environ 60 % du volume actuel.

En Amérique du Nord, le Parc international de la paix Waterton-Glacier (États-Unis et Canada), le Parc national Rocky Mountain (Canada) et le Parc national Olympique (États-Unis) devraient perdre plus de 70 % de leur glace d'ici 2100 et ce, « même si les émissions de CO2 diminuent considérablement » ces prochaines années, a averti l'IUCN.