Planète

La queue géante d’un dinosaure herbivore exhumée au Mexique

ActualitéClassé sous :paléontologie , dinosaure , dinosaure herbivore

Événement rare, une queue de dinosaure de 5 m de long a été découverte au Mexique. D'après ses 50 vertèbres, elle appartiendrait à un hadrosaure de 12 m de long qui a vécu voici 72 millions d'années, au Crétacé supérieur. Le fossile du reptile herbivore pourrait fournir de précieuses informations biomécaniques.

Les paléontologues de l’Institut national mexicain d'anthropologie et d'histoire (Inah) et de l’université autonome nationale de Mexico (Unam) nettoient méticuleusement les vertèbres de la queue de l'hadrosaure découverte dans la région de Coahuila. © Inah

Au Crétacé supérieur, précisément au Campanien, le Mexique était peuplé de dinosaures herbivores. Le site paléontologique de Rancón Colorado, dans l'État de Coahuila, peut en témoigner. En effet, un crâne quasi complet de dinosaure et un squelette partiel de juvénile (il faisait tout de même 7,5 m de long) y ont été découverts en 2008. À la suite des analyses, il est vite apparu qu'il s'agissait d'une nouvelle espèce d’hadrosaures appartenant au groupe des lambeosaurinés : Velafrons coahuilensis. À l'âge adulte, ces reptiles devaient atteindre 9 à 10,5 m de long.

Une nouvelle découverte paléontologique majeure vient d'être faite dans cette même région, mais à 20 km de Rancón Colorado. Depuis le 2 juillet 2013, des paléontologues excavent une queue de dinosaure fossilisée longue de 5 m, et composée de 50 vertèbres parfaitement assemblées ! Les chercheurs sont aidés dans leurs tâches par l'Institut national mexicain d'anthropologie et d'histoire (Inah) et par l'université autonome nationale de Mexico (Unam).

Le propriétaire de ces restes fossiles n'a pas encore été identifié avec précision, c'est-à-dire jusqu'au niveau de l'espèce. Cependant, ses vertèbres sacrées et caudales le classent déjà dans le groupe des lambeosaurinés, comme Velafrons coahuilensis. Il s'agirait donc, selon les estimations, d'un hadrosaure de 12 m de long qui aurait vécu voici 72 millions d'années. Oui, sa queue faisait presque la moitié de sa longueur. D'après le communiqué de l’Inah, il s'agit de la première découverte de ce type au Mexique, et de l'une des rares répertoriées dans le monde. 

Représentation artistique de Velafrons coahuilensis, un lambeosauriné découvert en 2008 dans la formation géologique de Cerro del Pueblo, sur un site paléontologique de Rancón Colorado (Mexique). La queue mise au jour non loin de là appartiendrait à un dinosaure d'apparence similaire. © Nabu Tamura, Wikimedia commons, cc by 3.0

Étudier les mouvements de la queue du dinosaure

En réalité, le fossile a été découvert en 2005 par José et Rodolfo López Espinoza, deux habitants de la commune de General Cepeda. Cependant, l'Inah n'en a été informée que 7 ans plus tard, en 2012. Une année supplémentaire a alors été requise pour étudier le site en détail, et définir le programme d'excavation. Initialement, la zone d'étude faisait 6 m de long pour 3 m de large, mais ces dimensions ont été revues à la hausse pour s'adapter à la disposition des restes fossiles. Elle fait maintenant 8 m de long pour 4 m de large. 

Des os longs et de la hanche ont également été mis au jour, et suggèrent que les parties manquantes du reptile doivent se trouver à une plus grande profondeur. En attendant d'y accéder, les chercheurs placent déjà beaucoup d'espoirs dans la queue. En effet, son niveau de conservation autorise une étude de la mécanique qui régissait les mouvements de l'appendice caudale des hadrosauridés. Les vertèbres vont maintenant être transportées vers la ville de General Cepeda, où elles seront nettoyées puis analysées. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi