Des pancakes de glace sur le lac Michigan à Chicago mi-janvier 2022. © Dr. Sharan Banagiri
Planète

Phénomène météo extraordinaire : les pancakes de glace

ActualitéClassé sous :météorologie , hiver , grand froid

Dans les mers et lacs les plus froids du monde, d'étonnantes formations circulaires de glace se forment parfois l'hiver : il s'agit des pancakes de glace, ou glace en crêpe comme les appellent les Québécois.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La glace, un paradis blanc vital pour la Planète  La glace est vitale pour aider à lutter contre le réchauffement climatique provoqué par l’Homme et qui le menace, non seulement lui, mais aussi les espèces vivantes. Florian Ledoux tire une sonnette d'alarme en vidéo. 

Ces plaques de glace, en forme de délicieux pancakes, peuvent être observées par milliers sur les étendues d'eaux des Grands Lacs américains, dans l'océan Arctique, en Antarctique, sur la mer Baltique ou encore au nord des îles britanniques. On les trouve le plus souvent dans les océans et lacs, mais il est possible de les rencontrer sur certaines rivières nordiques. Les pancakes sont rarement pris en photo, tout simplement parce qu'ils se forment souvent dans des zones glaciales peu fréquentées, comme l'Arctique. On peut aussi les observer chaque hiver ou presque sur les côtes du lac Michigan aux États-Unis, notamment à Chicago. De superbes pancakes de glace ont d'ailleurs à nouveau été pris en photo là-bas, mi-janvier 2022, sous une température de -6 °C.

Une question de vagues

Leur formation dépend essentiellement des courants : ils témoignent d'une mer agitée, ou d'un lac en proie à de forts vents. Les pancakes peuvent se former de plusieurs manières : la plupart du temps, l'agitation des lacs, rivières ou mer crée de la mousse à la surface des vagues, celle-ci gèle ensuite la nuit, puis fond en partie en journée. Les particules de glace qui ne sont pas totalement compactes, mais dans un stade intermédiaire entre la « soupe » et la vraie glace, s'entrechoquent alors avec le courant de l'océan et le vent sur le lac. Les pancakes refondent alors, puis regèlent plusieurs fois de suite.

L'action des vagues finit par former ces disques en l'espace de plusieurs jours. Une fois formés, les pancakes de glace peuvent continuer à grandir pendant plusieurs semaines et atteindre des dimensions impressionnantes. Dans les grandes étendues d'eau glaciale, comme en Arctique et en Antarctique, les pancakes se forment à partir de « nilas » qui se cognent et s'agglomèrent. Les nilas sont de fines couches de glace élastique qui participent aussi à la formation de la banquise. Certains scientifiques pensent que les pancakes de glace se forment aussi parfois dans les profondeurs des océans avant de remonter en surface.

Des pancakes de glace sur la rivière Helmsdale en Écosse en 2016. © Dan McLeod/SWNS

Des pancakes parfois géants

Leur diamètre est variable, de 30 cm à 3 mètres ! Ils peuvent se présenter sous l'apparence d'une fine couche, mais celle-ci peut parfois atteindre 10 cm d'épaisseur. Les bords de ces pancakes sont toujours plus épais que leur centre, car c'est la zone où ils s'entrechoquent entre eux au gré des courants. La plupart de ces pancakes sont en partie fondus au milieu et sont donc facilement cassables dès qu'on les sort de l'eau et qu'on les manipule.

Selon les experts d'Oceanwide Expeditions, les pancakes de glace seraient de plus en plus courants en Arctique à cause du changement climatique. La fonte des glaces expose davantage la mer à de forts courants de vent, et ces vents façonnent plus souvent des pancakes.

Des pancakes de glace très épais en Ontario au Canada en 2019. © Pinetree Line

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !