Des chercheurs de l’université de Californie (États-Unis) ont développé un nouveau cube de refroidissement – un glaçon, quoi... – pour réduire la contamination croisée. Il ne fond pas, est compostable et sans plastique. © Gregory Urquiaga, Université de Californie
Sciences

Vous prendrez bien un glaçon… sans glace !

ActualitéClassé sous :Physique , poisson , glaçon

[EN VIDÉO] Des glaçons en gelée !  Des chercheurs de l'université de Californie (États-Unis) ont mis au point des glaçons… sans glace ! Des glaçons en gelée présentant des avantages par rapport aux glaçons à base d'eau. Ils sont moulables, réutilisables, compostables, ne fondent pas et évitent la contamination croisée. De quoi révolutionner le transport frigorifique. (en anglais) © Université de Californie Davis 

Empêcher un glaçon de fondre. Ce n'est pas possible. Sauf, peut-être s'il n'est pas fait... de glace ! C'est ce que proposent aujourd'hui des chercheurs. Des glaçons qui ne fondent pas et qui pourraient aider à réduire un peu plus les risques de détérioration des produits et de contaminations croisées dans le secteur de l'agroalimentaire. Mais aussi dans notre vie quotidienne.

Après leur capture, il est important de réfrigérer les poissons au plus vite. Pour ralentir d'action enzymatique, mais aussi la prolifération des micro-organismes. Le plus souvent l'opération se fait à grand renfort de glace pilée. Mais des chercheurs de l’université de Californie (États-Unis) proposent aujourd'hui une autre solution. Ils ont mis au point des glaçons nouvelle génération. Des glaçons essentiellement destinés à améliorer les conditions de réfrigération dans le secteur de l'agroalimentaire.

Ces glaçons sont sans plastique. Ils ne fondent pas. Ils sont réutilisables -- une douzaine de fois a priori. Ensuite, ils sont compostables. Le tout grâce à plus de 90 % d'eau et quand même quelques autres composants utilisés pour stabiliser leur structure. De la gélatine dérivée de protéines. Et pour les rendre encore plus durables, les chercheurs envisagent d'utiliser des déchets ou des sous-produits agricoles comme réfrigérants.

À température ambiante, ces glaçons se présentent ainsi sous la forme d'une gelée transparente. Qui peut être moulée ou découpée selon la forme souhaitée. Après congélation, ils deviennent tout simplement durs et opaques.

Des glaçons aux propriétés très utiles

« Vous pouvez compter sur eux pour garder efficacement vos aliments au frais pendant une période de 13 heures. Ensuite, il vous suffit de les récupérer, de les rincer à l'eau et de les remettre au congélateur pour les utiliser à nouveau », explique Gang Sun, professeur à l'université de Californie, dans un communiqué.

Garder vos aliments au frais pendant 13 heures

Des tests montrent que ces glaçons peuvent supporter jusqu'à 10 kilogrammes sans subir de déformation. Et leurs propriétés antimicrobiennes permettent d'envisager de les utiliser à la place des blocs de glace réfrigérants en plastique que l'on met facilement dans nos glacières. Des blocs sur lesquels, à force d'utilisation, se développe souvent de la moisissure.

Ces nouveaux glaçons présentent donc des avantages pratiques immédiatement tangibles. Et d'autres qu'il est peut-être bon de souligner. Par exemple, comme ils ne fondent pas, finies les coulées d'eau sur les marchés aux poissons. Des coulées qui peuvent contaminer d'autres produits - une manière donc aussi de limiter le gaspillage alimentaire dû aux contaminations microbiennes - ou finir leur course dans les égouts. Comme ces glaçons sont réutilisables, ils permettent de limiter la consommation d'eau dans le secteur agroalimentaire. Leur stabilité permet aussi d'imaginer réduire les risques de détérioration des aliments qui ont besoin d'être conservés au frais.

Feront-ils bientôt leur apparition dans nos congélateurs ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !