Planète

Blue Marble, la Terre version XXL

ActualitéClassé sous :météorologie , satellite météorologique , NPP

Le satellite météorologique américain NPP, rebaptisé Suomi NPP et lancé à la fin du mois d'octobre 2011 par la Nasa, a réalisé une image géante à haute résolution de notre belle Planète bleue.

La nouvelle version de Blue Marble proposée par le satellite Suomi NPP. © Nasa/Noaa/GSFC/Suomi NPP/Viirs/Norman Kuring

C'est à la fin des années 1990 que l'Agence spatiale américaine a lancé le programme EOSEarth Observing System. Il s'agissait de mettre en orbite un réseau de satellites de télédétection pour étudier notre planète sur le long terme, des océans jusqu'à son atmosphère. Parmi les différents satellites de la constellation EOS on peut citer par exemple Modis, auteur en 2002 d'une spectaculaire image de la Terre intitulée Blue Marble, Aura qui s'est mis à ausculter la couche d'ozone en 2004 ou encore Aqua qui observe les océans et la réduction de la calotte polaire Arctique.

C'est pour prendre le relais des instruments vieillissants du réseau EOS que la Nasa a décidé de lancer de nouveaux satellites d'observation. C'est ainsi que NPPNational Polar-orbiting Operational Environmental Satellite, un engin de plus de 2 tonnes, a été mis en orbite à 824 kilomètres d'altitude le 28 octobre dernier, une position lui permettant de fournir chaque jour une image complète de la Terre en additionnant les vues réalisées au cours de 14 passages décalés. Autre avantage de cette orbite héliosynchrone, elle permet au satellite de toujours conserver le même angle entre la Terre et le Soleil, de sorte que toutes les images d'une même région prises au fil des années ont un éclairage identique, condition indispensable pour pouvoir les comparer.

Le satellite NPP au moment de son installation sur la fusée Delta 2 avant son lancement le 28 octobre 2011. © Nasa/Don Kososka, VAFB

Un satellite rebaptisé

Peu après le lancement de NPP, les techniciens ont remarqué que son instrument principal Viirs (Visible Infrared Imaging Radiometer Suite) présentait une anomalie qui affectait la sensibilité de ce radiomètre associé à une caméra haute résolution. Selon la Nasa, ce défaut ne devrait pas trop affecter les performances d'ensemble du satellite, optimisme confirmé lors de la présentation de la nouvelle version de Blue Marble. Cette image géante de la Terre, réalisée à partir des photographies acquises le 4 janvier, atteint une résolution de 1,6 kilomètre par pixel. Satellite de la Nasa oblige, l'image fait la part belle à l'Amérique du Nord qui échappe aux nuages, d'ouest en est, de la Californie à la Caroline.

Il y a quelques jours le satellite a été rebaptisé Suomi NPP en hommage à E. Verner Suomi (1915-1995), un météorologue de l'université du Visconsin considéré comme le père de la météorologie par satellite.