Planète

Le satellite environnemental de la Nasa, GOES-15 se tient prêt à entrer en service

ActualitéClassé sous :climatologie , météorologie , Astronautique

Le satellite environnemental GOES-15 de la Nasa, lancé au début du mois, vient d'atteindre son orbite géostationnaire. Après une phase de tests, une première image de la Terre est prévue le 5 avril, ce satellite se tiendra en réserve, prêt à prendre la relève dès qu'un autre GOES viendrait à connaître une défaillance de façon à garantir la continuité des observations.

Derniers préparatifs avant le lancement du satellite GOES-15 (mars2010). Crédit Nasa

GOES-15 est le dernier des trois satellites GOES (Geostationnary Operational Environmental Satellite) de la nouvelle série. Développés par la Nasa pour le compte de la NOAA, l'agence gouvernementale américaine responsable de l'étude de l'océan et de l'atmosphère, ils sont construits par Boeing. Les deux premiers, GOES-13 et GOES-14, ont été mis sur orbite respectivement en 2006 et 2009.

GOES-15 fournira des données en continu et en temps réel pour la prévision météorologique (observation de plus de 50 % du globe) et la surveillance de l'activité solaire. Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, ce satellite sera utilisé pour améliorer les prévisions météorologiques et améliorer nos connaissances et la compréhension de l'atmosphère terrestre.

La nécessité de garantir la continuité des données

Il surveillera également l'activité du Soleil en observant le vent solaire dont les particules chargées peuvent perturber le fonctionnement des satellites, les systèmes de distribution d'électricité sur Terre et même affecter la santé des astronautes en activité extravéhiculaire. Il mesurera les températures à la surface des océans et des terres émergées, un des paramètres clés pour surveiller les changements atmosphériques rapides responsables des ouragans, des tornades, des inondations.

Comme l'explique Steve Kirkner, le responsable du programme GOES à la Nasa, « ces satellites sont essentiels pour les prévisions de conditions météorologiques dangereuses car ils surveillent les changements atmosphériques rapides responsables des ouragans, des tornades par exemple ».

Pour la communauté des utilisateurses des données des satellites GOES comme les prévisionnistes pour la météorologie ou les scientifiques pour faire tourner leurs modèles liés aux questions environnementales, la continuité des données sans interruption sur le long terme est primordiale. Pour répondre à cette exigence forte de ces utilisateurs, la Nasa et la NOAA gèrent ce programme avec le souci d'avoir un toujours un satellite en réserve en orbite ou au sol et d'autres en développement.

Cela vous intéressera aussi