Après un mois de décembre marqué par une chaleur record, de l'air polaire traverse maintenant les États-Unis. © kerttu, Pixabay
Planète

Les États-Unis sont passés de températures estivales à un hiver rigoureux en 48 h !

ActualitéClassé sous :grand froid , hiver , neige

Si le mois de décembre a été marqué par de nombreux records de chaleur aux États-Unis, ces premiers jours de janvier marquent le passage à des conditions hivernales extrêmes : au Texas, les services météo ont relevé un écart de température de 40 °C en l'espace de deux jours seulement !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Faut-il manger gras quand il fait froid ?  L’hiver, le corps doit faire plus d’efforts pour lutter contre le froid. Mais s'il peut sembler logique de manger plus gras, cette affirmation ne tient plus vraiment avec nos modes de vie actuels. 

Les États-Unis sont actuellement confrontés à la première vraie offensive hivernale depuis le début de la saison : une tempête de neige balaye le pays d'ouest en est, avant une seconde tempête similaire prévue entre ce mercredi et vendredi. Mais, malgré des cumuls de neige abondants et une pagaille généralisée dans les transports, c'est finalement la chute vertigineuse des températures qui est la plus frappante.

De l'été caniculaire à l'hiver glacial en seulement deux jours

Le climat du mois de décembre 2021 en Amérique du Nord a été historique : dans de nombreux États, les températures ont été supérieures de plus de 20 degrés aux moyennes de saison. Début décembre, on relevait 25 °C au Montana, un État du Nord-Ouest habituellement glacial, et plus de 30 °C en Californie et au Texas. Cette situation météo exceptionnelle, qui a favorisé le développement d'incendies en plein hiver, s'est prolongée début janvier. L'État du Colorado a subi une catastrophe majeure, avec les incendies les plus destructeurs que l'État ait connus (plus de 1.000 habitations détruites) le 30 décembre dernier. La température moyenne était alors d'une dizaine de degrés sur la zone de Denver le jour des incendies, avant de chuter à -18 °C deux jours plus tard au passage d'une tempête, recouvrant les bâtiments en cendres de 20 centimètres de neige.

Plus impressionnant encore, le contraste thermique spectaculaire du Texas : l'État du sud des États-Unis est passé d'une fournaise digne du mois d'août à une météo glaciale digne d'un État du nord. De 30 à 35 °C en moyenne sur le sud du Texas le 1er janvier après-midi (contre une moyenne de 21 °C à cette époque) à des températures négatives (de -1 à -11 °C) le matin du 3 janvier ! Soit un écart de 40 degrés sur la même zone en l'espace de deux jours. Dans le nord-ouest du pays, les températures sont descendues à des niveaux extrêmement bas, sans battre de records pour autant, jusqu'à -40 °C au Montana le 3 janvier. Les ondulations du Jet Stream, trop au nord pour laisser le froid descendre au cours du mois de décembre, ont finalement plongé vers le sud, laissant passer une masse d'air arctique sur le pays. Cette configuration classique en hiver est arrivée bien plus tard que d'habitude et marque un changement radical avec celle, beaucoup plus inhabituelle, de décembre dernier.

Deux tempêtes de neige en une semaine

La première vraie tempête de neige de l'hiver termine sa traversée des États-Unis d'ouest en est ce mercredi, après avoir privé de courant 850.000 foyers, causé environ 600 carambolages sur les routes et conduit à l'annulation de plus de 2.000 vols. Avec 35 centimètres de neige, la capitale Washington a été complètement paralysée entre dimanche et lundi dernier. Alors que la masse d'air froid résiste sur la moitié nord du pays, une seconde tempête de neige balaye le pays à partir de ce mercredi et jusqu'à vendredi. Avec une trajectoire plus au sud, sur des États moins préparés, les conséquences seront à nouveau importantes sur les transports.   

Une tempête de neige frappe Mid-Atlantic, Fredericksburg, en Virginie (États-Unis). © Bryce Shelton, PalmettoChasers, YouTube

Selon les dernières prévisions saisonnières de Weather Underground, les extrêmes météo devraient être encore très marqués au cours du mois de janvier sur les États-Unis : le nord du pays (Washington, Montana, Dakota du Nord, Minnesota) devrait rester sous un froid nettement en dessous des moyennes de saison, tandis que le sud (Texas, Louisiane, Mississippi, Alabama, Géorgie, Floride) devrait renouer avec une chaleur inhabituelle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !