Le Kebnekaise vu depuis la vallée du Tarfala. © Alexandar Vujadinovic
Planète

Le plus haut glacier de Suède fond à une vitesse alarmante

ActualitéClassé sous :Fonte des glaces , Copernicus , Sentinel 5 Precursor

[EN VIDÉO] La fonte de la glace s’accélère  Partout dans le monde, la glace fond à une vitesse de plus en plus grande. Des données satellites très précises permettent désormais aux chercheurs d’évaluer le volume de glace perdu au fil des années. Entre 1995 et 2017, quelque 28 trillions de tonnes — soit 28x1015 tonnes — de glace ont été perdues sur l’ensemble de la planète. © CPOM 

Des observations de la sonde Sentinel-3A publiées par le programme européen Copernicus démontrent une perte rapide de masse glaciaire au sommet du mont Kebnekaise, en Suède. Le glacier a perdu deux mètres de glace en un an.

Les mauvaises nouvelles concernant le réchauffement climatique continuent à affluer. Le programme européen d'observation de la Terre, Copernicus, a publié le 18 août un communiqué faisant suite aux observations menées par le satellite Sentinel-3A sur le glacier Kebnekaise, situé à 150 kilomètres du cercle polaire en Suède. Le constat est alarmant : le pic sud aurait perdu deux mètres de glace depuis les photos prises par Sentinel en août 2020.

Photo du glacier Kebnekaise, prise par la sonde Sentinel-3A. © Copernicus

L'impact du réchauffement climatique

Les chercheurs de l'université de Stockholm sont formels. L'année dernière, le Kebnekaise atteignait une hauteur de 2.096,5 mètres. En août 2021, le sommet est descendu à 2.094,6 mètres. C'est la mesure la plus basse atteinte par le glacier depuis le début des études menées annuellement par les scientifiques suédois.

Ces derniers possèdent une station permanente installée dans la vallée du Tarfala depuis les années 1940. Depuis le début des années 2000, la fonte connaît un accroissement, allant de pair avec la montée des températures enregistrée dans la région scandinave. En 1990, le Kebnekaise mesurait 2.118 mètres de hauteur. Trente ans plus tard, le glacier a perdu un tiers de sa masse glaciaire. Une perte de 0,5 centimètre est anticipée d'ici à mi-septembre.

Station de recherche de la vallée du Tarfala. © Nokkoken, WikiCommons

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (IPCC) avait publié un rapport le 9 août 2021, statuant de la gravité du réchauffement climatique, expliquant que l'accélération de la fonte du Kebnekaise était sans précédent au cours des 2.000 dernières années. Nul ne sait ce qu'il adviendra du dernier glacier du Suède, mais les chercheurs sont pessimistes : cette tendance risque de continuer dans les années à venir.

La sentinelle terrestre

Les équipes de la station de Tarfala sont aidées depuis l'orbite terrestre par le satellite Sentinel-3A, qui avait déjà réalisé les observations et photos depuis le ciel en 2020. 

Représentation de Sentinel-3A en orbite. © ESA, Pierre Carril

La sonde a été lancée en février 2016 par l'Agence spatiale européenne (ESA). Elle est équipée de plusieurs instruments scientifiques : un spectromètre imageur utile à la surveillance des zones marines et côtières, un radiomètre imageur destiné à l'analyse des températures et à l'interaction entre les océans et l'atmosphère ou encore un radar altimètre. Ce dernier, appelé SRAL (pour Sea Radar Altimeter), permet de calculer précisément la distance entre le satellite et une zone visée afin d'en calculer les variations topographiques d'une zone. On peut trouver un instrument similaire sur le satellite CryoSat-2.

Avant les relevés concernant le Kebnekaise, Sentinel-3A avait déjà réalisé plusieurs observations prépondérantes dans l'étude du réchauffement climatique. En juin, 3A et 3B avaient enregistré la plus forte température au sol en Sibérie, dans le cercle arctique, culminant à 39 °C. De façon similaire, les Sentinel surveillent d'autres points d'intérêt majeurs tels le glacier de l'île du Pin en Antarctique, ou encore la montée des océans induite par la fonte des glaces.

Avec une durée de vie estimée à environ sept ans, les satellites Sentinel devraient nous apporter des informations sur l'évolution due au réchauffement climatique jusqu'à l'horizon 2023-2024.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !