Ophiojura possède une mâchoire munie de dents acérées qui lui servent à déchiqueter ses proies. © J. Black, Université de Melbourne
Planète

Cette étonnante créature est la seule survivante de 180 millions d'années d'évolution

ActualitéClassé sous :Faune , Évolution , Biodiversité

-

Ophiojura est une relique des ancêtres des étoiles de mer, qui vivait à l'époque où les dinosaures faisaient leurs premiers pas sur Terre. Ce spécimen étonnant a été retrouvé dans les monts sous-marins de Nouvelle-Calédonie, connus pour abriter une faune unique.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Cette faune des abysses au physique étrange  Les fonds marins regorgent de créatures étranges : poissons transparents, calmars géants et autres pieuvres vampires. L'institut de recherche de l'aquarium de Monterey Bay en Californie en a réuni une belle collection, que nous vous proposons de découvrir ici en vidéo. 

Vous connaissez le cœlacanthe, souvent qualifié de « fossile vivant ». Âgé d'environ 380 millions d'années, ce dernier nage encore dans les eaux profondes de l'océan Indien et Pacifique. Mais il a désormais un concurrent en matière de longévité : une sorte d'étoile de mer à huit branches nommée Ophiojura et vivant au large de la Nouvelle-Calédonie.

J’ai compris au premier coup d’œil que cet animal était vraiment spécial

Cette étrange créature a été découverte en 2011 par une équipe du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) de Paris lors d'explorations de la biodiversité sous-marine de Nouvelle-Calédonie. Parmi les nombreuses espèces découvertes lors de ces expéditions figurait une curieuse ophiure, une classe d'échinodermes considérée comme l’ancêtre des étoiles de mer. « En tant qu'expert des animaux de profondeurs, j'ai compris au premier coup d'œil que cet animal était vraiment spécial lorsque je l'ai vu pour la première fois en 2015 », assure Tim O'Hara, chercheur au Muséum de Victoria en Australie, et qui vient de décrire ce spécimen unique dans la revue Proceedings of the Royal Society B. « Ophiojura représente un type d'animal totalement unique et jusque-là non décrit, s’enthousiasme le chercheurC'est la dernière espèce connue d'une ancienne lignée qui s'est séparée de celle de ses plus proches descendants, il y a 180 millions d'années, à l'époque les dinosaures faisaient leurs premiers pas sur Terre. »

Contrairement aux étoiles de mer modernes, qui possèdent cinq bras, Ophiojura est muni de huit branches d’environ 10 centimètres de long. © Tim O’Hara

Une mâchoire hérissée de dents acérées

En plus d'une analyse ADN comparative avec d'autres espèces marines, les scientifiques ont pu confirmer l'origine ancienne d'Ophiojura en comparant sa morphologie avec d'autres petits fossiles trouvés dans des roches du Jurassique dans le nord de la France et ressemblant furieusement à ce spécimen. Ophiojura ne ressemble en vérité à aucun autre animal : armé de huit bras d'environ 10 centimètres chacun et munis d'épines et de crochets, il possède aussi une mâchoire hérissée de dents pointues qui sont sans doute utilisées pour déchiqueter ses proies, indique Tim O'Hara.

Une évolution continue mais très, très lente

« On utilise souvent le terme de "fossile vivant" pour décrire les animaux tels que l'Ophiojura ou le cœlacanthe. En réalité, ce n'est pas tout à fait exact car aucun organisme vivant ne reste complètement figé pendant des millions d'années. Ils continuent à évoluer, certes de manière très subtile. » Le terme exact pour Ophiojura serait plutôt celui d'espèce « paléo-endémique » : un représentant d'une branche autrefois très répandue et aujourd'hui limitée à une toute petite zone ou à une seule espèce.

Les monts sous-marins, repaires de biodiversité

Ces espèces « paléo-endémiques » se trouvent fréquemment autour des monts sous-marins, d'anciens volcans situés entre 200 et 1.000 mètres de profondeur. « Les courants tourbillonnent autour d'eux, apportant des nutriments des profondeurs ou piégeant le plancton de la surface, ce qui alimente la croissance de coraux en éventail spectaculaires, de gorgones et d'éponges. Ceux-ci accueillent à leur tour de nombreux autres animaux d'eau profonde », explique Tim O'Hara. De très nombreuses espèces inconnues restent à découvrir dans ces endroits, assure le chercheur, qui prévoit une expédition de 45 jours à bord d'un navire de recherche australien cet été. Ce voyage explorera les monts sous-marins autour des îles Christmas et Cocos dans l'est de l'océan Indien, jusqu'ici encore inexplorés et datant de 100 millions d'années. « Qui sait quels trésors étranges et merveilleux des profondeurs restent à découvrir », conclut Tim O'Hara.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !