Une baleine de Bryde. © Xinhua, REX, Shutterstock
Planète

Cette nouvelle espèce de baleine décrite est déjà menacée d'extinction

ActualitéClassé sous :cétacé , baleine , génétique animale

[EN VIDÉO] Un rorqual de Bryde filmé pour la première fois en drone  Le rorqual de Bryde est l'une des espèces de baleine les moins connues et les plus discrètes. En 2016, des scientifiques de l'Université d'Auckland ont pu filmer, pour la première fois en drone, un spécimen en train de se nourrir en Nouvelle-Zélande. 

Dans le golfe du Mexique vit une population de rorquals de Bryde un peu particulière, à tel point que les scientifiques pensent qu'elle forme une espèce à part entière. Les analyses morphologiques et génétiques menées sur ces cétacés rares confortent leur intuition. 

Le rorqual de Bryde est une espèce de baleine plutôt discrète qui évolue dans les océans tropicaux où la température de l'eau dépasse les 20 °C. Pour le moment, une seule espèce de rorqual de Bryde est reconnue, Balaenoptera edeni, mais il existe aussi deux sous-espècesB. edeni edeni et B. edi brydei que certains spécialistes considèrent comme deux autres espèces à part entière.

Un petit groupe de rorquals de Bryde, qui vit exclusivement dans le golfe du Mexique, intrigue depuis longtemps les scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Association (NOAA). Ces derniers ont récemment réalisé la première analyse génétique et morphologique d'un rorqual de Bryde du golfe du Mexique. Leurs résultats montrent que ces cétacés sont assez divergents génétiquement et morphologiquement de leurs semblables vivant dans d'autres océans pour les considérer comme une nouvelle espèce. Elle a été baptisée la baleine de Rice, en hommage à Dale W. Rice un biologiste américain qui a travaillé sur les mammifères marins et a été le premier à décrire les rorquals de Bryde.

La population de rorquals de Bryde du golfe du Mexique vit dans une zone géographique très restreinte. Les scientifiques pensent qu'il s'agit d'une espèce à part entière qu'ils ont appelée baleine de Rice. © NOAA
Le crâne de la baleine de Rice échouée en 2019 et analysée dans cette étude. © NOAA

Des baleines en danger critique d'extinction

Les scientifiques ont commencé à collecter des échantillons de ces cétacés difficiles à observer en 2000 ; au total, ils ont pu obtenir et analyser le matériel génétique de 36 individus. En janvier 2019, une baleine de Rice s'est échouée en Floride, leur permettant d'étudier son crâne. Celui-ci présente des structures osseuses de forme et de taille différentes des autres rorquals de Bryde tout autour de l'évent. Malgré le faible nombre d'échantillons analysés, les scientifiques pensent que c'est suffisant pour considérer la baleine de Rice comme une espèce à part entière faisant partie du groupe des rorquals de Bryde.

« Cette publication est la meilleure démonstration que nous pouvons faire actuellement pour montrer qu'elles sont différentes », indique, pour le site Hakai, John Hildebrand, un biologiste marin du Scripps Institution of Oceanography et étranger à cette étude.

Les rorquals de Bryde du golfe du Mexique sont déjà considérés comme en danger critique d'extinction par l'IUCN. Les estimations indiquent qu'il y aurait autour d'une trentaine d'individus vivant dans cette région océanique où le trafic maritime est dense et les nuisances sonores fréquentes, tout comme la pêche industrielle. Toutes ces activités humaines mettent en péril ces cétacés déjà vulnérables.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !