Les baleiniers de l'île d'Hokkaido (Japon) le soupçonnaient depuis un moment. Des scientifiques viennent de le confirmer dans un étude parue dans Scientific Reports. Une nouvelle espèceespèce de baleine à bec a été identifiée grâce à six spécimens malheureusement échoués sur les côtes de la mer d'Okhotsk. Classés dans le genre Berardius, ceux-ci présentaient, malgré des ressemblances avec Berardius bairdii, des caractéristiques différentes des espèces du genre déjà connues.

Des illustrations comparant la nouvelle espèce <em>Berardius minimus</em> (A) et la baleine à bec de Baird (<em>Berardius bairdii</em>) (B) du même genre. © Tadasu K. Yamada <em>et al.</em>, <em>Scientific Reports</em>
Des illustrations comparant la nouvelle espèce Berardius minimus (A) et la baleine à bec de Baird (Berardius bairdii) (B) du même genre. © Tadasu K. Yamada et al.Scientific Reports

Un corps remarquablement plus petit - moins de 7 mètres contre 10 mètres pour B. bairdii -- et plus fuselé et un becbec plus court. Voilà qui a mené les chercheurs à baptiser cette baleine, Berardius minimus. Une couleurcouleur plus sombre et des mesures crâniennes et des analyses ADN montrant des différences significatives ont mis un terme aux derniers doutes. Les chercheurs espèrent désormais parvenir à déterminer l'aire de répartitionaire de répartition de cette nouvelle espèce. Ainsi que trouver aussi quelques spécimens femelles adultes.