Zhe-Xi Luo et John Wible, du Carnegie Museum of Natural History de Pittsburg, rapportent dans le journal Science la découverte du fossile d'un mammifère dans le Colorado en 1998.
Cela vous intéressera aussi

Les restes, vieux de 150 millions d'années, correspondent à une nouvelle espèceespèce fouisseuse et insectivoreinsectivore (comme la plupart des mammifères à cette époque), qui mesurait environ 15 cm et pesait une trentaine de grammes.

Les caractéristiques morphologiques de l'animal que les chercheurs ont nommé Fruitafossor windscheffeli sont comparables à celles de l'ordre des xénarthresxénarthres, auquel appartiennent notamment les fourmiliersfourmiliers, les tatoustatous et les paresseuxparesseux. Il présente en effet des molairesmolaires possédant une racine unique et ouverte, ce qui laisse penser qu'elles continuaient à pousser durant toute sa vie à l'instar des tatous actuels.

Par ailleurs ses articulationsarticulations lombaires montrent une structure proche des articulations intervertébrales xénarthrales avec des apophyses surnuméraires (parties saillantes d'un os). D'un point de vue phylogénétiquephylogénétique cependant, le mammifèremammifère disparu est très éloigné des xénarthres d'aujourd'hui, dont les premiers ancêtres sont apparus une centaine de millions d'années après F. windscheffeli.

Les paléontologuespaléontologues suggèrent ainsi que les similitudes observées seraient le signe d'une convergence adaptative résultant d'un régime alimentaire commun.