Santé

Découverte d'une nouvelle espèce de mammifère : la genette d'Afrique de l'Ouest

ActualitéClassé sous :vie , genette , espèce

-

Parmi toutes les espèces animales présentes sur Terre, les scientifiques évaluent que le nombre d'espèces décrites est somme toute faible, les estimations donnant un nombre d'espèce décrites de l'ordre de 1 500 000 sur un nombre total situé entre 2 et 5 millions d'espèces.

Crédits : www.montoutou.com

Les groupes les mieux connus sont ceux des plus gros animaux (mammifères, oiseaux, reptiles...) pour des raisons compréhensibles de facilité de détection et de capture, et car leur diversité en espèce est relativement petite (environ 4500 espèces de mammifères).
Toutefois, on continue quand même à découvrir régulièrement de nouvelles espèces dans ces groupes, notamment grâce aux progrès de la génétique qui permettent maintenant de discriminer des espèces se ressemblant beaucoup (un exemple récent est celui de l'oreillard des Alpes l'oreillard des Alpes).

Dernière en date parmi les nouvelles espèces de mammifères répertoriées, une nouvelle espèce de genette d'Afrique de l'Ouest a été décrite par un étudiant ayant réalisé sa thèse au Muséum d'Histoire Naturelle (http://www.mnhn.fr/mnhn/meo/these_gaubert.htm).

Les genettes sont des mammifères carnivores de la famille des viverridés (à laquelle appartiennent aussi les mangoustes et le chien viverrin et les civettes). Les espèces de genettes sont principalement africaines, mais on retrouve aussi une espèce en France (la genette commune Genetta genetta qu'on suspecte d'avoir été introduite depuis l'Afrique du Nord par les romains ou les sarrasins).
Animaux nocturnes et discrets, les genettes se caractérisent par un pelage tacheté et une longue queue annelée.

Philippe Gaubert, le découvreur de cette nouvelle espèce, a publié sa description dans le journal scientifique Mammalia(1). L'espèce, appelée Genette de Boulon (Genetta bourloni), en hommage à Philippe Bourlon qui fut animalier du zoo de Paris-Vincennes, vit dans le bloc forestier guinéen (partagé entre le Liberia, la Guinée, la Sierra Leone et la Côte d'Ivoire).

La genette de Boulon a pu être découverte grâce à l'analyse génétique de nombreux spécimens de genettes et semble endémique de la région (sa répartition est réduite au seul bloc forestier guinéen).
La description de cette espèce fait partie d'un plus large travail de systématique qui a permis de clarifier la proximité génétique entre différents genres et espèces de la famille des viverridés(2).

L'intérêt de ce travail dépasse le simple intérêt d'une meilleure connaissance de la diversité biologique: les viverridés ont en effet été placés au cœur de l'actualité par la récente épidémie de SRAS (voir notre dossier ).
En effet, un autre membre de la famille des viverridés, la civette (Paguma larvata), a été identifié comme porteur d'un virus très proche qui aurait pu être le précurseur de celui trouvé chez l'homme.
Un autre viverridé, le chien viverrin (Nyctereutes procyonides), pourrait aussi être porteur du virus.

Enfin, aux dernières nouvelles, d'autres petits carnivores moins apparentés auraient pu aussi contracter la maladie.

(1) Description of a new species of genet (Carnivora; Viverridae; genus Genetta) and taxonomic revision of forest forms related to the Large-spotted Genet complex, Gaubert P, MAMMALIA,67(1): 85-108 2003

(2) Genets and 'genet-like' taxa (Carnivora, Viverrinae): phylogenetic analysis, systematics and biogeographic implications, Gaubert P, Veron G, Tranier M, ZOOLOGICAL JOURNAL OF THE LINNEAN SOCIETY 134 (3): 317-334 MAR 2002

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi