Planète

Genette

DéfinitionClassé sous :zoologie , Viverridé , carnivore
Photo d'une genette. © Guérin Nicolas, GNU FDL Version 1.2

Genette (Linnaeus 1758) - Genetta genetta 

  • Ordre : Carnivora
  • Sous-ordre : Feliformia
  • Famille : Viverridae
  • Sous-famille : Viverrinae
  • Genre : Genetta
  • Taille : 0,50 à 0,60 m (hauteur au garrot 0,35 m - longueur de la queue 0,40 à 0,50 m)
  • Poids : 1 à 3 kg
  • Longévité : 15 ans

Statut de conservation IUCN : LC préoccupation mineure

Description de la genette

La genette est un viverridé dont la taille oscille entre celle d'une martre et celle d'un chat dont elle a un peu la silhouette, bien que ses pattes soient un peu plus courtes. Son pelage est gris clair, ponctué de taches noires ou brunes disposées en quatre ou cinq rangées longitudinales le long des flancs, tandis qu'une raie noire continue orne l'épine dorsale. La partie inférieure des pattes est sombre. La queue, aussi longue que le corps et finissant en pointe, est annelée de bandes noires et blanches. La tête est fine, allongée et triangulaire avec un museau pointu paré d'une zone sombre. Les oreilles sont ovales et un peu plus grandes que celles du chat. Les pattes avant possèdent la caractéristique d'être plantigrades, et les postérieures d'être digitigrades. Ces dernières sont un peu plus longues que les antérieures.

Genette. © Guérin Nicolas, GNU FDL Version 1.2

Habitat de la genette

Les douze sous-espèces de genette sont présentes dans le sud-ouest de l'Europe, également en Belgique, au Pays-Bas, et en Italie, mais principalement en Afrique d'où elle est originaire. Elle a probablement été introduite par les Romains, les Carthaginois et les Maures lors des diverses campagnes, et s'est naturalisée. On la trouve également sur les îles Baléares et à Rhodes. Elle vit à proximité de l'eau dans les taillis et les forêts denses. Mais elle sait s'adapter à la végétation rase et rocheuse des îles méditerranéennes. Bien qu'il lui arrive de gîter dans des granges abandonnées, elle évolue principalement dans des zones calmes non perturbées par les activités humaines que ce soit en plaine, dans les collines ou en moyenne montagne. 

Comportement de la genette

La genette est essentiellement nocturne. Très territoriale, elle délimite son espace vital en déposant une sécrétion expulsée par glandes périannales (pour les femelles) et urogénitales (pour les mâles). Elle chasse principalement à terre, mais passe une grande partie de son temps dans les frondaisons des arbres ou elle se repose entre les branches ou dans un creux de fourche. Mâle et femelle peuvent partager le même territoire sauf pendant la période d'élevage des jeunes. Celui-ci est assez vaste et peut atteindre une centaine d'hectares. La finesse de l'odorat de la genette est une des composantes de sa méthode de communication avec les autres individus de son espèce. En effet, elle se sert des sécrétions de ses glandes périannales ou urogénitales, mais également à l'aide de celles placées sur les flancs et sur les pattes postérieures. La genette émet également quelques vocalisations discrètes.

Genette au Zoodyssée. © Liné 1, GNU FDL Version 1.2

Reproduction de la genette

Il n'y a pas de saison de reproduction à proprement parler car la genette est sexuellement active toute l'année. La femelle met bas après une période de gestation d'environ soixante-dix jours et peut avoir deux portées par an. Les portées moyennes comportent deux ou trois petits qui naissent sourds et aveugles. Ils ouvrent les yeux au bout d'une huitaine de jours et sont sevrés au terme du quatrième mois. Ils s'émancipent un ou deux mois plus tard et sont sexuellement matures vers 2 ans. 

Régime alimentaire de la genette

La genette est un petit carnivore dont le régime alimentaire est l'un des plus carnassiers. Elle chasse essentiellement les petits rongeurs dont le mulot, la souris, le campagnol, le rat, le loir, l'écureuil, mais aussi les lagomorphes tels que le lapin de garenne, les mustélidés, les insectivores comme les musaraignes et les taupes, les oiseaux, les insectes, les amphibiens, les poissons et les reptiles. Il lui arrive cependant de manger des fruits en cas de disette.

Menaces sur la genette

La genette est protégée en France et bien que son piégeage soit interdit, il est encore localement pratiqué. Le plus grand risque est représenté par les collisions avec les véhicules : phénomène appelé « roadkill», mais l'espèce n'est pas menacée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi