Planète

Oiseaux et mammifères : des fonctions cérébrales similaires

ActualitéClassé sous :zoologie , cerveau , oiseau

Le cerveau des oiseaux apparaît plus proche de celui des mammifères qu'on ne le croyait.

Crédit : Mike Danzenbaker

Les nouvelles recherches entraînent une révision du travail comparatif mené au 19ème siècle par le neurobiologiste Ludwig Edinger, qui le premier a nommé les structures du cerveau aviaire sur la base d'une conception classique de l'évolution et des idées de Darwin. Edinger pensait que l'évolution était progressive et linéaire, que le cerveau des mammifères était une forme plus évoluée par rapport aux structures rudimentaires du cerveau reptilien et aviaire. Des découvertes au fil des ans ont montré que les oiseaux possédaient des capacités neurales au-delà de celles de certaines petites espèces de mammifères.

L'ancienne terminologie caractérisant les zones du cerveau des oiseaux les assimilait au ganglion basal humain, structure présumée impliquée uniquement dans le comportement le plus instinctif ; le comportement malléable des mammifères provenait du néocortex, dont ceux-ci étaient dotés. Or des indications génétiques , comportementales et moléculaires montrent que bien que les structures sont organisées de manière différente, les zones du cerveau aviaire accomplissent des fonctions similaires à celles du néocortex des mammifères, responsable du traitement de l'information sensorielle.

"Cette nouvelle approche de l'anatomie du cerveau aviaire permettra aux scientifiques de travailler sur les oiseaux et les mammifères afin de comparer leurs découvertes de manière plus pertinente," indique Thomas R. Insel, directeur du National Institute of Mental Health, principal institut de recherche sur ce projet.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi